Touristes, si vous saviez...

Archives d'un auteur

Swiss Skies ou les risques d’une compagnie lowcost transatlantique

Consternation : On annonce qu’Armin Bovensiepen (un ancien d’Air Berlin et d’Austrian Airlines), un ancien pilote de Ryanair et deux autres associés, dont on ignore encore le nom, ont pris la décision de lancer une compagnie lowcost au départ de l’aéroport de Bâle-Mulhouse. Lowcost, à la rigueur, mais le projet prend une autre dimension quand on apprend que les liaisons prévues seront transatlantiques vers des destinations de la côte est des Etats-Unis non encore desservies par les compagnies classiques et à destination des Caraïbes. L’ambition est de lever un capital de 100 millions de dollars. Le nom évoqué serait Swiss Skies.

On croit rêver. Sur quelles études de marché se sont-ils basés ? Je me garderai bien de ne pas saluer cette initiative courageuse, mais permettez-moi de m’inquiéter.

La plaie est encore vive après la récente faillite de Skywork à l’aéroport de Berne, qui était pourtant considérée comme fiable. Il y a aussi lieu de s’inquiéter en parlant de vols transatlantiques. Les conséquences ont été assez néfastes tant pour les clients que pour les employés. Beaucoup d’autres projets de compagnies Lowcost se sont cassées les dents, comme SWA (Swiss World Airlines) qui n’a assuré que trois vols entre Genève et New York pour faire une retentissante faillite avec une vaste escroquerie à la clé qui a mis tout un personnel au chômage sans salaire. On se souvient encore des autres expériences désastreuses de lowcost transatlantiques de Freddy Laker et sa compagnie Laker Airways-Skytrain et de People Express qui toutes deux ont également fait faillite.

Alors, bien sûr, vous direz qu’il existe aussi d’autres compagnies lowcost qui fonctionnent bien mais elles ne sont pas si nombreuses si vous déduisez celles qui se cantonnent, à juste raison, dans les vols de courte distance ou qui, pour celles qui assurent les longs courriers, partent de grands aéroports comme Paris ou Londres avec un sérieux potentiel de passagers.

Il y a aussi le phénomène de paupérisation et de précarisation du travail qui sont le propre des compagnies aériennes lowcost. L’exemple même de Ryanair peut faire réfléchir, car quand on pratique des tarifs de vol trop bon marché, cela se répercute sur le personnel qui est employé et qui, avec des salaires de misère, doit subir des conditions de travail parfois insupportables.

Alors je dirais, Messieurs les associés de Swiss Skies, mesurez, s’il vous plait, scrupuleusement la faisabilité et les conséquences possibles de votre projet.

 

Gérard Blanc

Share
BRÈVES

Les scooters électriques débarquent à Bruxelles et à Anvers

C’est en Belgique que l’entreprise Scooty vient de lancer l’installation de de scooters électriques en libre-service à Bruxelles et Anvers.  Il est donc possible de les conduire sans clé, et leur démarrage peut avoir lieu grâce à une application qui lui permet de géo-localiser un scooter dans les environs.  Le …

Lire la suite >>
BRÈVES

Uber interdit à Londres, les chauffeurs en grève

Après une plainte déposée par l’entreprise de transport en commun Transport of London en juin 2018, Uber s’était vu infliger une interdiction temporaire d’exercer par l’administration de la capitale britannique, puis avait pu reprendre ses activités temporairement jusqu’au jugement final, après avoir déclaré qu’elle avait « changé ». Celui-ci vient d’avoir lieu et le couperet est tombé : elle ne pourra plus exercer du tout, selon le New York Times, son activité ayant été jugée inapte et illégitime et, par conséquent, interdite de licence. La société de VTC n’aurait pas assez pris au sérieux les infractions commises par ses chauffeurs, notamment les agressions sexuelles et les actes de harcèlement. L’affaire est sérieuse pour Uber, car Londres est son plus gros marché européen en Europe, avec plus de 3,5 millions d’usagers et plus de 40’000 chauffeurs. Elle s’est pourvue en appel.

 

En grève : Sur le mot d’ordre du syndicat Independent Workers Union of Great Britain (IWGB), les chauffeurs d’Uber se sont mis en grève le lundi 8 octobre 2018 à Londres, Birmingham et Nottingham. Sur le modèle des employés de Ryanair, ils ont eux aussi réclamé non seulement des augmentations de salaires par la possibilité d’augmenter leurs tarifs de 2 livres, mais aussi des conditions de travail conformes à ceux normalement en vigueur dans les autres professions en Grande-Bretagne et, enfin, une diminution de 10%  de la commission qu’ils doivent rétrocéder à Uber.

Gérard Blanc

Source : New York Times, Financial Times, Evening Standard

Share
BRÈVES

Tension avec les USA, l’Iran trouve une parade aux visas

On connaissait la manière habile d’Israël de ne pas timbrer les passeports des personnes se rendant sur son territoire, ce qui évitait des ennuis aux voyageurs devant se rendre ensuite dans certains pays arabes. Eh bien, c’est aujourd’hui ce qui se passe pour les  touristes qui souhaitent se rendre en …

Lire la suite >>
BRÈVES

Ryanair : bilan des grèves du 28 septembre. O’Leary quitterait le navire

Le vendredi 28 septembre, Ryanair a dû annuler 250 vols après un nouvel appel à la grève de son personnel qui, pour une fois, n’était pas uniquement celle voulue par les commandants de bord, mais aussi celle du PNC (personnel naviguant de cabine, à savoir les stewards et les hôtesses).…

Lire la suite >>
PATRIMOINE MONDIAL DE L'UNESCO

Saint-Gall : une longue histoire interconfessionnelle

A quelques kilomètres du lac de Constance, la vieille ville de Saint-Gall possède une richesse historique et une authenticité hors du commun. Ville de 75’000 habitants, à une altitude pouvant varier entre 500 et 1000 mètres, Saint-Gall, a vécu une dualité religieuse entre catholiques et réformés, dont la mémoire collective …

Lire la suite >>
BRÈVES

Lyria : plus de trains dans le futur

Les affaires de la compagnie Lyria s’étant récemment améliorés, la compagnie ferroviaire va remplacer  21 rames d’ici décembre 2019. Pour accélérer le processus, certaines d’entre elles seront rachetées au secteur Paris-Strasbourg, ce qui permettrait, dans l’immédiat, d’augmenter la capacité entre la Suisse et la France de 40%. Lyria devrait passer …

Lire la suite >>
BRÈVES

Hong Kong : le TVG fait concurrence à l’avion

Hong-Kong risque de voir sa plaque tournante aérienne en concurrence avec le train. En effet, les derniers typhons, dont Mangkut pendant lequel 1400 vols ont dû être annulés, ont mis à mal le hub aérien, sans compter les encombrements de trafic. Le train, lui, n’a pas subi les mêmes inconvénients. …

Lire la suite >>
BRÈVES

Lufthansa : sous pression en octobre

La compagnie aérienne allemande est attachée aux traditions. Chaque année, elle s’associe à l’Oktoberfest (la fête de la bière) qui dure une dizaine de jours, dans tout Munich et même dans une bonne partie de l’Allemagne. Cette année, elle fait fort en servant de la bière à la pression à …

Lire la suite >>
JE PARS À LA DÉCOUVERTE

Mougins, la muse des peintres et des cuisiniers

Perché en haut d’une colline, le Vieux-Mougins, construit en colimaçon, est l’archétype des villages de charme de l’arrière-pays niçois. Si votre idée est de passer vos vacances sur la Côte d’Azur, vous trouverez dans l’arrière-pays niçois toute une panoplie de villages et de petites villes prestigieux qui ont certainement chanté …

Lire la suite >>

Inscrivez-vous ici pour recevoir notre newsletter


 

Cliquez ici