L\'Atelier du Voyage
Touristes, si vous saviez...
BRÈVES

Genève Aéroport est prêt pour la reprise en juin

Genève Aéroport met tout en œuvre pour garantir la sécurité sanitaire des passagers, des collaborateurs et des visiteurs. Sur demande de l’OFSP, Genève Aéroport a mis au point un plan de protection détaillé destiné à garantir la sécurité sanitaire de ses collaborateurs, des passagers et des visiteurs. Il se fonde sur les directives épidémiologiques et sanitaires du Conseil fédéral ainsi que sur les recommandations spécifiques à l’aviation de l’European Aviation Safety Agency (EASA) et de l’European Centre for Disease Prevention and Control (ECDC). L’Office fédéral de l’aviation civile (OFAC) est chargé de veiller à la bonne application des règles y relatives. En l’occurrence, responsabilité individuelle, hygiène des mains et respect de la distance sociale dans la mesure du possible restent les maîtres mots au vu de l’évolution de la pandémie. Dès que les distances sociales ne peuvent plus être respectées, le port du masque est indispensable pour les passagers et pour les collaborateurs de l’aéroport.

Distance sociale et port de masque : Certaines situations dans le parcours du passager ne permettent pas le maintien permanent des distances sociales recommandées, notamment lors de périodes de forte affluence. Suivant les consignes des autorités sanitaires et en application du plan de protection de Genève Aéroport, le port du masque est fortement recommandé dès que les distances sociales ne peuvent être respectées. Les collaborateurs de la plateforme sont équipés de masques, de gants et dans certains cas de lunettes lorsque cela s’avère indispensable. De nouvelles procédures sont appliquées afin de réduire au maximum le contact avec les passagers. Pour respecter les distances sociales nécessaires dans les zones d’attente, un siège sur deux reste condamné; des autocollants et des marquages au sol indiquent les capacités maximales des ascenseurs et de lieux particuliers. Les bus qui transportent les voyageurs sur le tarmac opèrent également avec une capacité limitée lors des périodes creuses. En vue de protéger aussi bien les collaborateurs que les passagers, les guichets sont équipés de plexiglas, notamment dans les endroits suivants: check-in, Visitors Centre, contrôles sûreté, réception, accueil.  Des marquages au sol à l’aide de stickers et des potelets dans les files d’attente rappellent les distances sociales. Des flèches au sol indiquent précisément le sens de circulation des passagers, afin d’éviter au maximum les croisements de flux. Des affiches et des messages diffusés par haut-parleurs rappellent les consignes de sécurité sanitaire. Le personnel de Genève Aéroport et des partenaires du site veillent au respect des mesures. Dans les zones commerciales, les files d’attente sont balisées et chaque commerce applique son propre plan de protection. Pour l’hygiène des mains, l’eau et le savon sont suffisants pour la désinfection. Les passagers ont accès à des distributeurs de désinfectant aux points névralgiques (entrées principales du terminal, contrôles de sûreté, portes d’embarquement, etc.). Afin d’éviter tout risque de propagation, un service professionnel de nettoyage assure plusieurs fois par jour la désinfection des rampes d’escaliers, des poignées de portes et boutons d’ascenseur, des interrupteurs, de la robinetterie, des plans de réception, des bacs pour objets au passage de la sûreté et des guichets.

Responsabilité individuelle : Le respect des mesures recommandées par les autorités sanitaires dépendra largement de la responsabilité individuelle de chacun. L’observation du plan de protection repose aussi sur un important dispositif d’informations. Dans l’enceinte aéroportuaire, des affiches, des messages et des flyers de l’OFSP sont régulièrement distribués afin que tous aient accès à l’information la plus récente. Les écrans du check-in rappellent en français et en anglais les mesures d’hygiène et de protection à observer avant  d’entreprendre un voyage, car la situation évolue de jour en jour. En ce moment, arriver deux heures avant le départ de son vol suffit amplement et facilite le respect des distances sociales dans le terminal. Des fiches de traçabilité destinées aux autorités sanitaires doivent être remplies par toute personne atterrissant à Genève Aéroport, y compris par les équipages. Ces documents seront détruits 30 jours plus tard. Ils permettent aux autorités compétentes d’identifier, de se mettre en rapport avec et d’informer les personnes ayant eu un contact étroit durant leur vol avec un autre passager confirmé par la suite et porteur du COVID-19.

Reprise des vols par étapes : Certaines compagnies n’ont jamais cessé de voler durant la pandémie, assurant les rapatriements des passagers. Il s’agit de Swiss, d’Air France, d’Alitalia, de Belavia, de KLM et de Lufthansa avec au total 4 à 5 vols quotidiens. Swiss assurera progressivement son offre de vols dès le 15 juin au départ de Genève. Les destinations méditerranéennes seront à nouveau desservies, au Portugal (Lisbonne, Porto, Faro), en Grèce (Athènes, Héraklion), en Espagne (Malaga, Palma), en France (Nice) et au Kosovo (Pristina). La compagnie intégrera par la suite d’autres grands centres européens à son programme, tels que Londres, Dublin, Francfort, Prague et Moscou. Au total 14 destinations seront desservies jusqu’au 28 juin. Swiss recommande fortement à tous ses passagers le port d’un simple masque jetable (type chirurgical) ou d’un masque réutilisable en tissu. EasyJet annonce une reprise partielle des vols à partir du 15 juin vers Bordeaux, Brindisi, Lisbonne, Nantes, Nice et Porto. Un plan de vol limité sera lancé au départ de 31 aéroports européens avec quelques vols internationaux. EasyJet met en place de nouvelles mesures sanitaires telles que la désinfection des avions et le port du masque obligatoire pour les passagers et les équipages afin de garantir leur sécurité et protéger leur santé. Tous les vols disposeront d’équipements sanitaires de rechange (masques, gants, désinfectant pour les mains). Les services Bistro et Boutique ne seront pas assurés dans un premier temps. L’offre proposée évoluera en fonction des recommandations internationales.

Autres compagnies : En fonction des ouvertures de frontières, les vols à destination des pays du sud (Portugal, Espagne, Italie, Grèce…) ainsi que des grandes villes européennes, les liaisons vont augmenter progressivement, aussi bien de la part des compagnies traditionnelles que des lowcosts. Côté desserte intercontinentale, Ethiopian Airlines a été la première à revenir à Genève dès mi-mai avec ses vols pour Addis Abeba, suivie par Etihad depuis Abu Dhabi. La reprise du reste du réseau long-courrier se fera surtout en juillet avec les destinations du Golfe persique (Emirates, Qatar Airways), l’Amérique du Nord (Air Canada) et la Chine (Air China). Recommandations lors de situations particulières. Genève Aéroport et les compagnies aériennes recommandent aux passagers d’effectuer autant que possible l’enregistrement de son vol et imprimer sa carte d’embarquement avant d’arriver à l’aéroport.

Share

Laisser un commentaire


5 + = 14

VT Vacances

Inscrivez-vous ici pour recevoir notre newsletter