Visit Malta
Touristes, si vous saviez...

Europe : 20 compagnies aériennes épinglées pour greenwashing

Toujours plus de passagers aériens se soucient de leur empreinte carbone lorsqu’ils projettent de voyager et choisissent les compagnies selon leurs efforts de réduction de CO2. L’approche commerciale des transporteurs aériens est souvent de leur transmettre des messages pouvant les rassurer.

Alertée par le BEUC (Bureau Européen des Consommateurs), la CE (Commission Européenne) et  le réseau CPC (Consumer Protection Coopération Network),  les autorités de l’Union Européenne  ont épinglé 20 compagnies aériennes, dont les groupes Lufthansa (Lufthansa, Swiss, Brussels Airlines, Austrian Airlines) et Air France-KLM, mais aussi, rassurez-vous, plusieurs compagnies lowcost avec en tête Ryanair, pour avoir eu des discours commerciaux de greenwashing potentiellement trompeurs sur leur actions soi-disant écologiques et visant à réduire leur production de CO2. Elle a donné 30 jours auxdites compagnies pour donner des preuves scientifiques des déclarations qu’ils avancent. Faute de manque évident de coopération et de réponses satisfaisantes, des sanctions seront appliquées.

Les reproches portent sur, par exemple, des discours trompeurs des transporteurs selon lesquels les émissions de CO2 d’un vol pouvaient être compensées par l’utilisation de carburant durable ou par la compensation par des projets climatiques, ou la participation financière des passagers à des projets de nouveau carburant en leur faisant payer une taxe supplémentaire ou toute autre pratique pouvant être considérée comme des actions ou omissions trompeuses, interdites en vertu des articles 5, 6 et 7 de la directive relative aux pratiques commerciales déloyales comme l’emploi du terme CAD (carburant d’aviation durable) ou tout terme impropre et générique comme « vert », « durable » ou responsable ». Affirmer qu’une compagnie aérienne se dirige vers un zéro émission de GES (gaz à effet de serre) ou vers une performance permettant d’évoluer en ce sens sans engagement formel ni objectif clair et vérifiable est également reproché

 

Sources Les Echos/Sud-Ouest/Reporterre/

 

 

 

Share

Laisser un commentaire


un + = trois

Inscrivez-vous ici pour recevoir notre newsletter