Touristes, si vous saviez...
BRÈVES

Ryanair et la grève ATC française

Décidément, le culot sera toujours le lot de Michael O’Leary, PDG de Ryanair.
Celui qu’on verrait bien tenir un rôle dans le film de Sergio Leone, « Le bon, la brute et le truand », tente toutes les combines possibles  pour arriver à ses fins.

On apprend qu’une demande officielle émanant de Ryanair vient d’être envoyée à l’Union européenne pour que des mesures immédiates soient prises contre la grève des aiguilleurs du ciel français (ATC), afin qu’il lui soit immédiatement possible de survoler le territoire français. Cette lettre déplore notamment qu’un service minimum pour les seuls vols internes français soit autorisé par une loi.

Il y a quelques années, Ryanair a signé, à contre cœur il est vrai, l’approbation de la création de plusieurs syndicats du personnel dans l’ensemble de ses stations d’Europe. La direction du transporteur lowcost devrait alors bien savoir qu’on ne peut pas aller à l’encontre d’une décision  syndicale, à fortiori sur territoire français, et que l’Union européenne ne pourra rien faire en ce sens.

C’est, d’autre part, assez cocasse de remarquer que Ryanair vienne quémander ce genre de service à l’UE, alors qu’à maintes reprises, le transporteur n’a cessé de critiquer cette institution pour ses réglementations en voulant démontrer qu’elles ne servaient à rien. Cherchez l’erreur.

Peu importe la méthode pourvu qu’on ait les dollars.
Pour ma part, je ne serais pas surpris que cette lettre reste sans réponse de la part de l’UE.

Gérard Blanc

Share

2 Réponses à  to “Ryanair et la grève ATC française”

  • Bernard MATHIEU:

    jE NE SUIS PAS VRAIMENT SURPRIS QUE LA fRANCE NE VEUILLE PAS QU’UNE COMPAGNIE éTRANGèRE PUISSE SURVOLER SON TERRITOIRE. EN SURVOL.
    JE N’EN CONNAIS PAS LES RAISONS, MAIS JE SUIS UN PEU SURPRIS…ALORS QUE AIR FRANCE (ET D’AUTRES COMPAGNIES EUROPéENNES SURVOLENT LEURS TERRITOIRE A LONGUEUR DE JOURNéE. Y COMPRIS AIR FRFANCE AU-DESSUS DE PLUSIEURS PAYS POUR ALLER à L’ILE MAUROCE PAR EXEMPLE.
    ALLEZ Y COMPRENDRE UNE LOGIQUE…

    • Je crains que vous n’ayez pas lu l’article jusqu’au bout. Le problème repose sur une grève des ATC, c’est à dire Air Traffic control ou encore, les aiguilleurs du ciel. Ce n’est pas l’administration française qui interdit le survol, du territoire, mais le contrôle aérien qui y est rendu impossible lors d’une telle grève. Dans un tel cas, tout survol de la France serait dangereux. Dans le cas présent, Michael O’Leary souhaiterait que le gouvernement français interdise cette grève, ce qui lui est impossible. La réaction de Ryanair est donc de vouloir imposer aux gouvernements européens des interventions en cas de grève, ce qui serait anti démocr4atique. car le droit de grève est inscrit dans la constitution française.

Laisser un commentaire


neuf + = onze

Inscrivez-vous ici pour recevoir notre newsletter