Thermes de Saint-Malo
Touristes, si vous saviez...
JE PARS À LA DÉCOUVERTE

La Costa Brava hors saison

Ringarde, la Costa Brava ? Oui, peut-être en juillet et août, mais hors saison, c’est une destination tout à fait agréable et qui permet de visiter en toute sérénité des villes et villages pleins de caractère.
Depuis la nuit des temps, les brochures des tour-opérateurs proposent inlassablement les sites balnéaires de Lloret de Mar, Blanes ou Tossa de Mar.

Costa Brava

Silence SVP
Au fond de la crique de Cala Banys sur la côte sauvage proche de Lloret de Mar,  le bar-restaurant éponyme maintient depuis plus de cinquante ans sa réputation, grâce à des règles strictes : Interdit aux groupes (on ne peut pas arriver à plus de quatre personnes), interdit aux moins de 16 ans après 22h00, et on y paie cash uniquement. On n’y accède qu’à pied ou en bateau, ce qui limite le nombre de clients. L’effet voulu est d’éviter tout débordement bruyant qui pourrait nuire à la sérénité de l’environnement et perturber la musique douce diffusée par des haut-parleurs discrets et sous le regard bienveillant du château féodal de Sant Joan arborant les drapeaux catalan et de Lloret de Mar.
Calabany_IMG_0091

Un étalage d’immeubles insipides et une réputation de tourisme de masse à l’extrême, (beuveries et autres) peuvent, on le comprend, détourner bien des visiteurs. Pourtant, d’avril à juin et de septembre à octobre, c’est une vision beaucoup plus sereine des choses qui se présente.

Mairie de Lloret à Costa Brava
Lloret de Mar
L’allée boisée qui mène à l’hôtel de ville de style colonial avec son écusson et ses cloches contraste avec un alignement d’immeubles bordant la grande plage que l’on longera en direction du sud, non sans avoir fait un petit arrêt religieux à la place des Champions, là où s’est terminé, en 2003, le  Rallye automobile de la Costa Brava avec de célèbres coureurs tels que Didier Auriol, Gilles Panizzi ou Colin Mc Raye, dont les empreintes des mains ont été immortalisées dans le dallage du trottoir. Poursuivons en empruntant le chemin de ronde de randonnée, classé GR 92 et parcours favori de la nouvelle mode de marche nordique, qui fait découvrir un chapelet de petites criques et leurs plages de sable blond. Environ un kilomètre plus loin, on débouche sur ce havre de paix qu’est le jardin Renaissance italienne de Santa Clotilde, un chef-d’œuvre planté sur une falaise avec une vue splendide sur la mer. Il est inspiré de la Villa Médicis avec ses nymphes, ses fontaines, ses cyprès géants et de curieuses statues de sirènes à deux queues portées par des tortues.

JardinStCllotilde_IMG_0116

Tossa de Mar
Comme dans d’autres sites de caractère de la Costa Brava, Tossa de Mar est là où ont été bâties les maisons « indiennes » et les maisons coloniales. Les premières sont celles qui ont appartenu aux Catalans qui ont été faire fortune en Amérique latine, dont, par exemple, la maison de Tomas Via I Rei où s’est Tossa_de Marinstallée depuis la Maison de la culture. A contrario, les maisons coloniales sont dues aux riches propriétaires de l’époque qui, eux, n’ont pas fait le déplacement. Le site et ses majestueux remparts a, depuis les débuts du 20ème siècle, été le rendez-vous des peintres et sculpteurs qui ont créé le premier musée d’art contemporain. Mais la réputation internationale s’est affirmée avec le cinéma et le tournage de films, notamment avec Ava Gardner, dont une statue à son effigie domine le port d’une place à son nom, et qui aurait fait rappliquer son mari de l’époque, Frank Sinatra, qui, ayant eu vent d’un flirt avec un toréador aurait apporté un collier d’émeraude pour l’offrir à l’actrice, craignant de la perdre. Si vous montrez patte blanche, le portier de l’hôtel Diana vous laissera entrer pour admirer les décorations de style Art Nouveau dues à Antoni de Falguera i Sivilla, disciple d’Antoni Gaudí. Il faudra aussi passer devant l’ancien hôpital datant du Moyen Age et qui ne disposait que de trois lits ! Il fut en service jusqu’au 18ème siècle.

Begur
C’est le bijou des villages typés de la côte et dont la restauration a pu être assurée grâce à un riche mécène fabricant de liège du nom de Josep Pella I Forgas, Begur_MG_0173dont une place porte aujourd’hui son nom. Ce village est dominé par un château fort en forme de couronne au pied duquel se trouve le cap Creus, point d’orientation connu des amateurs de voile hauturière qui croisent en Méditerranée. Le vieux quartier est formé de multiples  monuments et maisons en pierre de taille qui bordent les rues étroites et autres escaliers escarpés pavés de galets. La plus pittoresque est la rue du Château où les seigneurs qui y passaient recevaient de l’eau de la part des habitants. Il ne faut pas manquer d’entrer dans l’église Sant Pere (Saint Pierre), datant du 12ème siècle, dans laquelle, en clignant bien des yeux à cause de l’obscurité ; on y admirera des fresques retraçant la vie de l’apôtre. Plus encore qu’à Tossa de Mar, Begur est marquée par l’émigration d’environ 500 personnes qui ont voulu tenter leurs chances à Cuba après l’épidémie du phylloxéra détruisant les vignes. Après avoir fait fortune, ils sont rentrés à Begur, et on leur doit plusieurs  maisons « indiennes », dont certaines ont été transformées en hôtels de charme.  Une curiosité insolite sera pour les deux casinos (un pour les ouvriers et un pour les nobles), dont le second a été aménagé depuis en cinéma.

Texte Erika Bodmer, photos Gérard Blanc

Infos pratiques

Y aller

Genève-Barcelone avec easyJet, Swiss ou Vueling

Manger

La Cuina de Can Simon à Tossa de Mar, Can Bolet à Lloret de Mar, Turando à Begur

HotelDiahnaTossa_IMG_0218Dormir

Hôtel Diana à Tossa de Mar ; La Indiana et Cluc Hotel à Begur.

A voir aux alentours

Le superbe village médiéval de Pals.

 

 

Share

Laisser un commentaire


+ 5 = 14

Costa Brava

Inscrivez-vous ici pour recevoir notre newsletter