Touristes, si vous saviez...
JE PARS À LA DÉCOUVERTE

Cassis et ses calanques, une Provençale à choyer

Calanque

La petite ville portuaire de Cassis est une image d’Epinal qui, en dépit du temps, ne change guère. Elle a su au fil des ans, se préserver des grands complexes immobiliers tels qu’on en trouve à la périphérie de sa grande sœur Marseille, à un quart d’heure de voiture par la route de la Gineste dominant les calanques.

Cassis est ce genre de site auquel on demande secrètement de ne jamais changer un peu comme un chanteur qu’on a adoré et qu’on n’aimerait pas voir changer de style. Depuis que je me suis rendu à Cassis la première fois, je me réjouis à chaque visite de la retrouver et de constater que ses repaires sont toujours là, fidèles à eux-mêmes. Cap Canaille, CassisQue serait Cassis sans l’imposant cap Canaille qui surplombe le port et le château jadis propriété de Michelin et aujourd’hui transformé en hôtel haut de gamme ? Tel un monument vénéré éternellement, la falaise abrupte du cap Canaille change conditionnellement de couleur au gré de la météo, passant de l’ocre clair au rouge flamboyant. En contrebas, la ville et les plages lui donnent la réplique. Que serait Cassis sans son vieux port et son quai bordé d’une enfilade de restaurants et de bistrots ne détonnant pas de l’image que tout un chacun peut se faire d’un port provençal avec ses vieilles maisons peintes de couleurs vives ? Ce lieu est le sujet de bien des promenades à toute heure du jour et du soir. CassisAh ! Le pastis qu’on prend sur une terrasse ! C’est vraiment les vacances et l’insouciance qui consistent à jouir de chaque instant pendant les matinales du marché au poisson ou encore les animations permanentes que sont les expositions de livres ou de tableaux, les musiciens ambulants, le boulodrome, où on croirait se trouver au centre d’un film de Pagnol, et la harangue des mariniers vous invitant à partir pour un périple nautique au fond des calanques.

Port de Cassis

Excursions
La région regorge de petits villages aussi pittoresques les uns que les autres comme, par exemple, ceux de Fluveau ou encore de Trets, au pied de la montagne Sainte-Victoire chère à Cézanne. Aubagne est également proche. C’est d’elle que part le sentier de Pagnol décrit dans l’œuvre de La gloire de mon père. Avec un peu de chance, vous tomberez sur les dates où se tient le marché des santons qui vous permettra de garnir votre prochaine crèche d’une manière originale (pour autant que cela soit votre coutume bien sûr).

L’animation s’étend au parking du marché le mercredi et le vendredi. Poteries, olives et ses produits dérivés, saucissons en tous genres, savon artisanal, vin blanc et rosé issus des vignobles même de Cassis, miel local, etc. : une ambiance digne de la chanson Les marchés de Provence de Gilbert Bécaud. L’arrière-ville ne démérite pas non plus. Des petites ruelles étroites bordées de maisons aux tuiles rondes bien méridionales abritent des petits restaurants qui savent soigner la cuisine provençale et des boutiques de poterie ou d’antiquité. Oh, vous me direz qu’en pleine saison, c’est un  peu la pagaille pour trouver la moindre place pour garer sa voiture, mais où n’est-ce pas le cas tout au long du littoral méditerranéen français? Soyons honnêtes: Cassis est l’une de ces rares villes du littoral qui a su organiser des parkings à sa périphérie et des navettes de bus pour aller au port, donc avec un peu de bonne volonté, l’argument des encombrements de trafic ne tient pas. Mais que faire contre les personnes qui ne peuvent pas se départir de leur voiture ?

Bestouan, Cassis, Cap CanailleA la tombée du jour, la petite plage de galets du Bestouan est investie  par une cohorte d’habitués qui se consacrent à de copieux apéritifs, face au coucher de soleil teintant d’un feu éclatant les flancs du cap Canaille et rougeoyant la surface de l’eau pour couronner une baignade sublime dans une mer ayant stocké toute la chaleur de la journée, au pied de cette propriété où fut tourné le film French connection.

De haut en bas : Consacrer, ne serait-ce qu’une journée à la découverte des calanques de Cassis est un must qui permet de contempler des paysages immortalisés par les plus grands maîtres de la peinture. Après une trentaine de minutes de marche depuis le centre-ville, la calanque de Port-Miou est la première à découvrir avec son port de plaisance, le début d’un chapelet de falaises aux roches de blanc cru. A sa suite se présente la calanque de Port-Pin, au fond de laquelle s’est formée une petite plage de sable fin où il fait bon s’étendre un moment et se baigner dans ses eaux claires, ne serait-ce que pour le temps d’une pause ou d’un pique-nique. C’est à la calanque d’En Vau que s’arrête le chemin balisé de la randonnée des calanques de Cassis. Si les autres calanques qui se situent entre En Vau et Marseille, sont aussi accessibles, elles le sont plus facilement par bateau. En Vau reste la plus spacieuse, la plus colorée et la plus paisible de toutes les trois, le nombre de marcheurs venus de Cassis s’étiolant au fur et à mesure du trajet depuis Cassis.

Calanque Cassis

Texte Gérard Blanc
Photos Gérard Blanc, Isabelle Blanc

Infos pratiques

Vol

Genève Marseille avec easyJet.

Renseignements

Office du tourisme de Cassis, www.ot-cassis.com

Bonnes tables

Chez Gilbert (spécialiste de la bouillabaisse et signataire de la charte) ; la Presqu’île ; La vieille auberge ; Angelina.

Hôtel

Le Jardin d’Emile (à côté de la plage du Bestouan)

Les vignobles

Les vignes de Cassis datent de plus de 2 600 ans. En même temps qu’ils fondent Marseille, les Phocéens, plantent les premiers ceps dans la baie de Cassis. Il s’agit de l’ugni blanc, encore présent aujourd’hui. D’autres cépages provenant de la vallée du Rhône s’y sont ajouté dans le temps tels la Marsanne et la Clairette qui sont aujourd’hui les principales appellations idéales pour accompagner les poissons et fruits de mer. Les vignerons organisent des dégustations qui peuvent être suivis du « Repas des vignerons » organisé dans le jardin public (réservation au centre animation de l’office du tourisme).

 

Share

Laisser un commentaire


+ 1 = 5

Inscrivez-vous ici pour recevoir notre newsletter