Touristes, si vous saviez...
JE PARS EN WEEK-END

Le fief des Magyars

Buda d’un côté, Pest de l’autre, la capitale hongroise est composée de deux cités séparées par le Danube, fleuve sans lequel elle n’aurait pas un tel caractère.

Si la vie commerçante a élu domicile à Pest, la plupart des Budapestois rêvent d’habiter dans les beaux quartiers boisés de Buda. Mais ce qui domine à chaque coin de rue de Budapest, c’est l’histoire mouvementée que cette ville a connue à travers les âges, depuis l’arrivée des tribus magyares (qui, dit la légende, ont été conduites à cet endroit par des cerfs d’or) jusqu’à l’après-communisme. C’est au Musée national que l’on peut prendre conscience de cette histoire riche en rebondissements, permettant ainsi d’aborder cette cité complexe en meilleure connaissance de cause.

Budapest

Faire son marché
A cinq minutes en tram de la place Gellert, du côté Pest, et au bord du pittoresque pont de la Liberté, se trouve le grand marché couvert de Budapest (Központi Vásárcsarnok), plus précisément en bordure de la place Fővám, sur le Petit Boulevard (Kiskörút). Vous le distinguerez par sa façade de style néogothique ornée de céramiques de couleur.
C’est l’un des principaux garde-manger de Budapest. Outre l’image d’Epinal qui s’y reflête avec ses étals de fruits et légumes et ses charcuteries, c’est l’endroit rêvé pour faire le plein d’emplettes gastronomiques (vin de Tokaj, paprika et même du foie gras hongrois).

Buda
On peut s’étonner que, contrairement à Prague, Budapest n’ait gardé que peu de maisons anciennes. Les meilleurs exemples se trouvent autour de la charmante place d’Obuda (le vieux Buda) et datent des 16e et 17e siècles. Les regards curieux iront jusqu’au fond des cours, où les vieilles échelles et les piments rouges accrochés aux murs blancs donnent une atmosphère presque rurale. Mais Buda est avant tout une charmante région boisée avec plusieurs belvédères d’où on bénéficie d’une superbe vue panoramique sur le Danube et la cité entière, comme, par exemple, le mont Gellert ou la citadelle. Buda est aussi le lieu où se regroupent les monuments les plus visités de Budapest, et, en premier lieu, le quartier du château, petite ville intra-muros au milieu de jardins à l’anglaise. On y accède par un pittoresque funiculaire partant du pont Elizabeth. L’édifice le plus en vue du quartier est le Mathyas Templom, cathédrale dont la flèche domine tout Budapest et dont les tuiles multicolores donnent à son toit des airs de mosaïque.

Pest
La zone piétonnière de la Vaci Utca regorge de terrasses de bistrots qui font leur plein dès les premiers beaux jours. A son extrémité se trouve le grand marché couvert auquel une visite permet de faire connaissance avec les habitudes gastronomiques hongroises. Pest n’est pas avare de belles avenues, comme celle d’Andrassy, très commerçante au début et boisée à la fin, débouchant sur la place des Héros où ont été réunies les statues des plus grandes figures de l’histoire hongroise. C’est aussi à Pest que se trouve le Parlement, dont l’architecte aurait puisé son inspiration à Westminster à Londres. Les monuments commémoratifs sont nombreux, mais ceux qui viennent en premier lieu sont ceux à la gloire des chefs magyars, des martyrs de 1956 ou deux morceaux du mur de Berlin reçus de l’Allemagne en remerciement de son aide aux fugitifs passés à l’Ouest.

Budapest

De l’Art nouveau plein les yeux
Certes, les styles sont variés qui représentent les architectures de Budapest, qu’il s’agisse de l’ancienne Banque nationale de style victorien ou napoléonien ou les autres styles, tels les «néo» (néo-Renaissance, néoclassique où néogothique), mais l’Art nouveau reste celui qui a laissé le plus de traces. Le plus beau spécimen est l’Institut de géologie (rive Buda), mais, sans les citer tous, on pourra aussi mentionner l’entrée du zoo de Budapest (proche de la place des Magyars) ou l’ancienne Caisse d’épargne de la Poste.
Institut de geologie, Budapest

Le quartier juif
Jusqu’à la Seconde Guerre mondiale, il y avait 145 synagogues à Budapest. 50% de la population juive a survécu au régime nazi qui n’a pas eu le temps de mener jusqu’au bout leur projet de déportation totale. Actuellement, la population de Budapest comprend 100’000 juifs, soit la plus grande communauté israélite européenne après Paris et Londres. Il faut visiter la Grande Synagogue de tendance néologue (la plus grande d’Europe), dont le style est néo-byzantin à l’extérieur et similaire à une église catholique à l’intérieur. Un autre centre d’intérêt du quartier est le Musée juif qui propose comme introduction une présentation du judaïsme, et termine sur la période la plus noire de l’Holocauste et de la déportation.

Les quais du Danube
Rarement bleu, le Danube est toutefois la majesté même de Budapest qui lui donne toute sa splendeur. Les ponts de Budapest ont été reconstruits après la Seconde Guerre mondiale selon leur architecture originale. Les plus beaux exemples sont le pont Elizabeth, le pont des Chaînes et le pont Marguerite. Le manège des bateaux est un spectacle sans fin, qu’il s’agisse des vedettes d’excursion, des péniches ou des navires de croisière.

Budapest

Texte et photos – Gérard Blanc

BudapestInfos pratiques

Vols

Genève-Budapest avec easyJet six fois par semaine

Agence spécialisée

Kira Voyages, +41 56 200 19 00.

Autre formule

La visite de Budapest peut être idéalement incluse dans une croisière sur le Danube avec CroisiEurope www.croisieurope.com

Restaurants

Fatâl, Lord Mayor.

Gastronomie

Les oignons et le paprika sont la base de la nourriture traditionnelle hongroise, le goulasch (le premier plat auquel on pense). Autres spécialités: le foie gras d’oie, le pörkölt (ragout), d’excellentes crêpes fourrées au fromage blanc et, surtout, des vins rouges incomparables, sans oublier le Tokaj, un malvoisie surprenant.

A voir encore

Le labyrinthe dans les fondations du quartier du château de Buda; les bains turcs et les bains de l’hôtel Gellert; la Maison des vins hongrois où on découvre l’immense variété de cépages et d’appellations qui existent dans ce pays avec pas moins de 700 différentes sortes de vins et de crémants.

Share

2 Réponses à  to “Le fief des Magyars”

Laisser un commentaire


1 + = 6

Inscrivez-vous ici pour recevoir notre newsletter