Touristes, si vous saviez...
CONSEILS AUX VOYAGEURS

Valises et bagages à mains

Le dilemme est permanent lorsqu’on prépare sa valise la veille d’un départ. On voudrait à la fois ne manquer de rien sur place et ne pas trop la charger. Comment faire?

Vieille valise

La météo du pays dans lequel vous allez vous rendre est le seul élément déterminant qui vous fera prendre des vêtements légers, des vêtements chauds ou des vêtements contre la pluie. Hormis cela, disons que c’est un peu à vous de déterminer ce qu’il vous est indispensable ou non d’emporter, mais, de préférence, restons dans le domaine de l’indispensable et non du superflu.

Dans les objets indispensables, n’oublions surtout pas de prendre: un adaptateur de courant si vous vous rendez dans un pays où les prises ne sont pas aux mêmes normes qu’en Suisse ou en France; des piles de rechange pour vos appareils électriques, rasoirs, etc. (il est des pays où celles-ci peuvent être difficiles à trouver); des fils de recharge pour votre téléphone portable ou vos cartes d’appareils photos numériques.

Comment placer les objets dans votre valise
Si vous transportez des objets fragiles, ayez soin de les caser entre des couches d’habits qui amortiront les chocs. Les chaussures, pour ne pas salir le reste de votre valise, devront, soit être placées dans les poches extérieures, soit être glissées dans des sacs en plastic ou en toile.

Valise ouverteNe pas faire de plis est la hantise courante. Deux petits trucs: rouler les vêtements et les placer dans des vieilles paires de bas nylon. Normalement, ils ne devraient pas avoir trop de plis, mais si tel était le cas, pendez-les à des cintres dans la salle de bain de votre chambre d’hôtel, fermez la porte et déclenchez l’eau chaude de la douche. La vapeur d’eau se chargera d’enlever les plis.

Dans l’absolu, essayez de vous contenter du minimum possible, selon le circuit que vous allez faire et la nécessité ou l’inutilité de prendre avec vous cravate, chapeau, costume, tailleur, etc. Ce n’est pas seulement vous qui bénéficierez du voyage léger, mais aussi les bagagistes du monde entier qui, chaque jour, risquent le tour de reins en portant des valises trop lourdes. Ce n’est d’ailleurs pas un hasard si certaines compagnies aériennes font payer cher l’excédent de bagages et indiquent un poids maximum par bagage enregistré. Dites-vous que si votre valise atteint la limite des 20 kg autorisés (ou 23 kg pour certains vols transatlantiques), vous aurez déjà un colis assez lourd à manipuler pour le sortir du coffre de votre voiture ou, plus simplement encore, pour le placer sur le tapis roulant du guichet d’enregistrement.

Le piège des contrôles de sûreté
On ne répétera jamais assez les consignes de sûreté pour embarquer à bord d’un avion, à savoir: pas de liquide ni de produits pâteux hors des normes admises et présentées dans un sac en plastic transparent et, bien entendu, aucun objet pointu ou coupant. Ce petit rappel juste pour vous conseiller de mettre tout ce qui pourrait être un couteau militaire suisse, une paire de ciseaux à ongles, une quelconque bouteille contenant un liquide ou la plupart de vos produits cosmétiques (même la pâte dentifrice) dans la valise qui sera enregistrée en soute. Selon ce qu’elle contient, même une trousse de secours classique, elle risque d’être refusée au contrôle.

Deux valisesPar contre, dans votre bagage à main qui voyagera avec vous, certains objets peuvent se révéler utiles lors de longs trajets, et, surtout de nuit, comme, par exemple, ce fameux petit coussin ergonomique gonflable de voyage qu’on trouve dans la plupart des supermarchés, y compris dans les bureaux de poste, et qui épousent votre nuque pour vous éviter des blocages cervicaux au cours d’un voyage assis et inconfortable. Autres choses très utiles: un masque pour les yeux, si la lumière vous gène pour dormir, et des boules Quiès lors d’un voyage qui pourrait s’avérer bruyant.

Attention aux étiquettes ! On ne le répétera jamais assez, l’étiquetage des bagages, à l’extérieur et même à l’intérieur est indispensable. Chacun de vos bagages (même les bagages à main) doivent porter une étiquette d’identification. Dans les trains qui franchissent les frontières comme, par exemple, certains TGV, l’identification des bagages par la police des frontières, ou par la douane a lieu régulièrement. Les bagages non identifiés peuvent être débarqués, voire détruits.

Lorsqu’un bagage aérien est perdu, il arrive que l’étiquette extérieure se soit détachée. Si, après toutes les recherches il a été impossible de trouver le propriétaire de la valise, il se peut que les services de bagages de la compagnie aérienne soient contraints de l’ouvrir par force. Dans un tel cas, le bagage pourra ainsi être identifié si une étiquette se trouve également à l’intérieur.

Autres précautions
• Faire des photocopies des passeports, des visas, du permis de conduire (cela pourra être très utile en cas de vol, mais aussi pour les réceptions des hôtels ou pour des contrôles quelconques sur place).
• Ne pas oublier aussi de prendre un carnet vert d’assurance automobile, une copie d’ordonnance médicale (surtout si vous devez avoir un médicament sur vous lors du passage du contrôle de sûreté d’un aéroport).
• Vérifier que le téléphone mobile soit bien utilisable dans le pays où vous vous rendez.
• Ne jamais laisser des valeurs ou argent dans votre valise, mais transporter avec soi argent, bijoux, passeports, etc.
• Cadenasser les fermetures des valises en ayant soin de mettre la clé dans un endroit sûr où elle ne se perdra pas (p.e. dans son porte-monnaie). Pour les valises aux fermetures à numéros, noter le numéro de la combinaison.
• Etablir une liste de tout ce qui se trouve dans votre valise (très utile en cas de perte ou de vol du bagage).
• Noter les numéros des chèques de voyages, cartes de crédit, etc. que vous pourrez rapidement transmettre à l’assurance de blocage en cas de vol.
• Noter l’adresse et le numéro de téléphone de la représentation diplomatique suisse du pays où vous vous rendez.


Extrait du livre
Savoir partir tome I

Share

Laisser un commentaire


7 + = 10

Qatar Airways
  • Nouvelles du ciel au 12 novembre 2019

    Europe : A compter du 17 décembre 2019, la compagnie russe S7 reliera pour la saison d’hiver Genève à Moscou-Domodedovo les mardis, jeudis, samedis e...

  • Tahiti via Vancouver

    Bien qu’elle ne puisse pas l’avouer officiellement, Air France ne peut s’empêcher de constater la réticence de nombreux passagers à transiter via les ...

  • Genève-Aéroport compense le CO2 par l’eau du lac

    Genève Aéroport a signé le vendredi a signé le vendredi 8 novembre 2019 son raccordement au réseau thermique écologique GeniLac des Services industri...

  • Vers un tourisme sans plastique ?

    Le 27 mars 2019, le Parlement européen a voté une mesure contre le plastique à usage unique. Si la chose a peut-être été oubliée au milieu des tonnes...

Inscrivez-vous ici pour recevoir notre newsletter