Touristes, si vous saviez...
DES TRUCS ET DES PLANS / TIME SHARING

Recours contre le time-sharing

Le time-sharing est une formule de vacances permettant à un particulier d’acheter le droit d’occuper, pendant une certaine période (vingt ans, par exemple), un logement équipé et meublé comme résidence de vacances, pour une ou plusieurs semaines chaque année avec échange possible de semaines selon une banque de données mondiale. Vous pouvez, par exemple, échanger deux semaines de vacances à Majorque contre deux semaines à Acapulco ou Hawaï. Cette formule a connu son apogée au cours des années 80, mais aussi quelques déboires pour les consommateurs se laissant abuser par des contrats tordus, comprenant des conditions restrictives compliquées, et, de surcroît, écrites en petits caractères.

Avez-vous signé un contrat de time-sharing? Sachez que vous avez 14 jours pour réfléchir. Alors, si vous regrettez votre décision, ou si le contrat ne vous semble pas honnête, ne faites aucun paiement d’acompte, ni ne versez aucune commission avant l’échéance d e ces 14 jours. C’est la recommandation judicieuse du Centre européen des consommateurs qui rappelle qu’une législation européenne en vigueur dans tous les pays de l’UE encadre les contrats de time-sharing et les produits de vacances de longue durée.

Après la signature d’un tel contrat, vous bénéficiez de la protection légale qu’est le droit de rétractation de 14 jours et une interdiction du vendeur d’exiger tout paiement avant l’expiration de ce délai.

La loi prévoit un formulaire standard de rétractation qui doit accompagner tous les contrats proposés. En cas de rétractation, il convient de le remplir, de le signer et de l’envoyer par recommandé à la partie adverse endéans les 14 jours. Vous avez déjà payé? Vous avez encore le droit de récupérer la totalité de vos arrhes en cas d’annulation. Exigez le remboursement dans le cadre du droit de rétractation que vous adresserez à la société en question par lettre recommandée. Indiquez vos coordonnées bancaires internationales (codes BIC et IBAN). Si vous avez payé votre acompte via votre carte de crédit, vous pouvez contester la transaction auprès de l’émetteur.

C’est le moyen le plus rapide et le plus efficace de récupérer votre argent et ce, même si vous ne bénéficiez pas du droit de rétractation. Il est toutefois prudent de procéder à la rétractation le plus rapidement possible dans les délais impartis.

Share

Laisser un commentaire


+ sept = quinze

  • Tunisie : Djerba, île sans plastique

    Le gouvernement tunisien a décidé d’interdire tous les sachets de plastique sur l’île de Djerba. A compter du 1er août 2022.

  • Croatie, un pont pharaonique pour l’avenir

    Le 26 juillet, la cérémonie d'ouverture du pont de Pelješac a eu lieu. Ce pont à plusieurs travées relie le sud de la Croatie au reste du pays et sign...

  • Saint-Firmin ou les taureaux de Pampelune

    Si vous vous trouvez aux environs de Pampelune cet été, il est impératif que vous assistiez aux « sanfermines » (fêtes de la Saint-Firmin). Des millie...

  • Hotelplan : priorité au train

    Hotelplan Suisse continue à développer son portefeuille de voyages durables. En tant que prestataire direct de voyages forfaitaires, il propose doréna...

Inscrivez-vous ici pour recevoir notre newsletter