Genève Aéroport
Touristes, si vous saviez...
CONSEILS AUX VOYAGEURS

Faire ou ne pas faire à Cuba

David Léchot, directeur d’Indalo Space à Fribourg et spécialiste de Cuba

On peut engager la conversation pratiquement avec tout le monde à Cuba. Les gens sont relativement ouverts, mais davantage en ville qu’à la campagne. Les Cubains des villes, comme à la Havane ou à Trinidad, peuvent même être un peu trop entreprenants, car ils essayeront souvent de vous vendre des souvenirs ou des cigares.

Abstenez-vous d’aborder les sujets politiques. C’est une bataille perdue d’avance. On ne critique pas le régime cubain.

David LéchotContrairement à certains autres pays, ne craignez pas de faire des erreurs de comportement qui blesseraient une quelconque coutume, c’est un sujet ignoré à Cuba.

Côté change, ne vous attendez pas à en trouver au noir. Posséder d’importantes sommes d’argent est tout simplement impossible pour la plupart des habitants.

Trois monnaies ont cours à Cuba: le dollar américain, le peso convertible, réservé aux touristes, et le peso cubain, réservé aux autochtones. Le touriste changera ses francs suisses ou ses euros en pesos convertibles. Certains articles ne peuvent être achetés qu’en pesos (par les Cubains) et d’autres uniquement en pesos convertibles (comme par exemple la bière) pour les touristes et une minorité de Cubains favorisés. La bière ne s’achète qu’en «convertibles».

Vous serez peut-être invité dans une famille cubaine. Les cadeaux les plus appréciés de la part d’une ou d’un Suisse seraient du chocolat, un couteau suisse ou tout simplement un stylo à bille. Ce qu’apprécient beaucoup les Cubains est de se faire inviter pour boire une bière locale qui leur est impossible d’acheter.

Si vous cherchez l’ambiance musicale à Cuba, elle est partout. Dès la tombée de la nuit, les murs résonnent des échos de salsa, boléro, merengue, etc. N’ayez crainte, vous ne serez pas lynché si vous invitez une jeune Cubaine à danser, mais il faudra vous accrocher! Elles dansent comme des déesses et la vivent comme une denrée vitale. Vous risquez d’être rapidement largué! Si vous recherchez un événement, une ambiance locale, vous pourrez peut-être en trouver, mais uniquement par hasard, car elles sont spontanées.

Même si la police cubaine est très amicale avec les touristes, il faut, comme chez nous, respecter la loi. Pour ce qui est de la nourriture, cela dépend des goûts de chacune ou de chacun. Mais si on est gustativement curieux, les plats locaux les meilleurs sont ceux qu’on mange chez les particuliers plutôt que dans les hôtels.

Ah! Les cigares! Oui, bien entendu, c’est l’essence même de Cuba, mais évitez de les acheter n’importe où si vous ne voulez pas fumer de la paille!

Vous cherchez à vous loger en sortant des sentiers battus? La chose est possible, mais il faut vous assurer que le logement soit officiellement reconnu par le gouvernement. Il existe encore beaucoup de logements illégaux et, en cas de contrôle, non seulement le propriétaire risque de se retrouver en prison, mais le client aussi.

Share

Laisser un commentaire


8 + 1 =

Inscrivez-vous ici pour recevoir notre newsletter


 

Cliquez ici