Touristes, si vous saviez...
JE PARS EN WEEK-END

Vienne, temple de la culture

Un week-end à Vienne? Certes, mais ça ne sera qu’un début, et il en faudra d’autres encore pour faire le tour de tous les concerts, de tous les musées et de tous les monuments tant ils sont nombreux. Si pour vous Vienne est une première expérience, ne négligez pas l’angle musical.

Sissi et François
Visiter Vienne et ne pas aller sur les traces de la fameuse impératrice Sissi serait un crime, si vous êtes de celles ou de ceux chez qui bat un coeur romantique.
Château de Schönbrunn
Certes, la meilleure référence à ce couple mythique est le château de Schönbrunn en périphérie de Vienne. Mais il faudrait, avec le transport et la visite, lui consacrer une journée entière. Qu’à cela ne tienne, la visite du château de Hofburg fera l’affaire avec celle du Musée de Sissi et des appartements impériaux. Plusieurs salles sont consacrées à la vie de l’impératrice et l’on y découvre, par exemple, que sa vie n’était pas aussi gaie et enjouée qu’il y paraissait, mais, qu’au contraire, l’étiquette de la cour la rendait parfois dépressive. En prime, le Musée de Sissi présente aussi son Musée de l’argenterie, où son exposées les abondantes collections de vaisselle parmi lesquelles le fameux service de vermeil ayant servi au repas de gala du Congrès de Vienne.
Vienne0084
Le château de Hofburg a bien d’autres trésors, parmi lesquels on citera les salles de la collection d’armes, le Musée d’ethnologie, le Musée du papyrus, la collection des anciens instruments de musique, etc. Apothéose? Oui, le Volksgarten et sa roseraie, où a été érigée une statue de Sissi au centre d’une fontaine très bucolique.

Vienne se targue d’être la capitale mondiale de la musique. Il faut admettre que ce titre n’est pas usurpé, et de loin. S’il est un obstacle qui empêche parfois de profiter pleinement de la culture d’un pays, ça peut être la barrière de la langue. Les domaines de la musique, de l’art pictural et des gourmandises, telles que le bon vin et les pâtisseries fines, ont fort heureusement l’immense avantage de ne pas nécessiter de traductions. Rien que pour la musique, l’abondance de concerts et de références à la musique mettra à l’aise celles et ceux qui ne maîtriseraient pas la langue de Goethe.
Strauss et son violon magique+
A qui cantonnerait Vienne au seul patrimoine de Johann Strauss, il faudrait un petit cours d’histoire de la musique pour leur citer les nombreux compositeurs qui y vécurent, tels Mozart, Beethoven et Schubert qui furent les plus  célèbres d’une longue liste. Mais pourquoi donc Vienne a-t-elle été aussi riche en patrimoine musical ? Il paraîtrait que cela soit dû à la tradition du trône d’Autriche d’aimer la musique et d’agir en mécène des compositeurs pour animer les grands concerts et les bals majestueux.
La réputation de pauvreté de Wolfgang Amadeus Mozart était, paraît-il erronée. Il recevait une aide financière substantielle de la cour d’Autriche, mais se montrait particulièrement fêtard et dépensier, ce qui fait qu’à certaines périodes, et surtout à la fin de sa vie, était complètement démuni.
Dans la capitale autrichienne, la vie des musiciens célèbres est omniprésente, bien sûr dans les musées dédiés à chacun d’entre eux, ou les maisons où ils vécurent, mais aussi partout dans les parcs et jardins, où leurs statues les rappellent aux souvenirs du passant, comme, par exemple, dans le Stadtpark, celle, enjouée, de Johann Strauss et son violon fétiche; celle représentant Ludwig van Beethoven dans une posture taciturne entouré des figures allégoriques de ses neuf symphonies; celle de Franz Schubert, appelé le Prince du Lied; et enfin, celle de Wolfgang Amadeus Mozart, qui, elle, se découvre au Burggarten.

IMG_3483Si visiter chacun des musées consacrés aux compositeurs ou leurs maisons respectives vous est impossible faute de temps, une bonne formule est de faire un tour au Musée de la musique qui a pour avantage de regrouper la majorité des compositeurs viennois avec des rappels de leurs vies assez complets. Un espace est consacré à une exposition musicale interactive, où un gadget électronique vous permettra de vous muter en chef d’orchestre et de guider, par exemple, la «Petite musique de nuit» de Mozart ou le «Beau Danube bleu» de Strauss à la vitesse de votre baguette électronique de chef d’orchestre. Les musiciens se rebellent immédiatement quand le rythme est trop rapide ou trop lent. Rigolo ? Oui, quand ça fonctionne.
Toujours est-il que la musique est aujourd’hui largement diffusée dans tous les coins de la ville et nombreux sont les lieux où des célèbres orchestres comme, par exemple, le Philharmonique de Vienne, se produisent en soirée comme en matinée, ce qui est pratique si on ne veut organiser le programme du week-end sans perdre un temps précieux. Toute bonne tournée musicale commence par un incontournable concert des «Petits chanteurs de Vienne» au Musikverein de la Karlplatz, tradition séculaire qui fait la fierté même des parents de ces enfants et adolescents qui dédient leur enfance à un programme roulant de répétitions et de tournées dans le monde entier.

chanteursVienne
Ensuite, une bonne suggestion est de se rendre au Konzerthaus, où se donnent, dans les diverses salles majestueuses, des interprétations de compositeurs classiques ou contemporains par de célèbres orchestres tels que le Wiener Symphonic Orchestra, le Wiener Philharmoniker ou le Concert Wiener Kammerorchester.

La culture du vin
Depuis les années 80, l’Autriche a pris conscience de la valeur mondiale de son patrimoine viticole au centre duquel se trouve la capitale. Pourtant, 700 hectares de la périphérie viennoise sont plantés de vigne depuis plus de 2500 ans!
Aujourd’hui, la dégustation du vin est devenue une véritable religion et chaque restaurant de la ville s’est doté d’un arsenal de verres en cristal pour apprécier les meilleurs crus autrichiens comme il se doit.
Mais pourquoi ne pas marier le vin et la musique? C’est en tous cas ce que les Viennois font en permanence en se liant à une tradition ancestrale, celle des agapes dans les guinguettes du village de vignerons de Grinzing, à 45 minutes de tram du centre-ville. De 16 h au milieu de la nuit, les tavernes se font l’écho des chansons à boire ou des rengaines de jeunesse, voire encore une fanfare repassant les grands classiques populaires. Le nectar provenant des vignes  environnantes est l’agréable accompagnement de jambons, palettes et autres saucisses servis avec des salades qui se commandent directement au buffet. En avant l’accordéon et prosit!

Les seigneurs de l’anneau
Le centre-ville, là où se concentrent les principaux monuments officiels, est délimité par une large avenue en demi-cercle: le Ring. Dites vous que dans l’espace délimité par cette suite de larges avenues, vous aurez déjà de quoi faire en visites de monuments de tous acabits, tous plus solennels les uns que les autres. Au centre trône la cathédrale Saint-Etienne de style roman tardif et sa tour nord que, comble du confort, on peut gravir en ascenseur pour jouir d’une superbe vue panoramique de la ville. Pour qui aime la majesté de l’architecture, une vue du Parlement et ses figures allégoriques s’impose et, si elle est ouverte au public, de l’ancienne Chambre des Représentants impériaux. Ensuite, vous admirerez le Théâtre national (Burgtheater, qui vaut la peine de s’y arrêter, ne serait-ce que pour son grand escalier somptueux). L’hôtel de ville de style néogothique se distingue par son beffroi qu’on dirait importé de Belgique. Une autre visite à ne pas manquer est celle de l’église des Mineurs pour sa surprenante copie de la «Sainte Cène» de Léonard de Vinci en mosaïque, réalisée par G. Raffaëlli à la demande de l’empereur François.

Vienne0060
Vienne expose
L’art pictural occupe la seconde place après la musique, avec, en premier lieu la résidence d’été du Prince Eugène de Savoie: le Belvédère. Outre la vue panoramique sur Vienne et ses jardins à la française, cet édifice est presque totalement consacré à des expositions de peintures d’auteurs variés.
Ensuite, vous aurez pour votre argent en visitant le Museumsquartier, avec quelques 40 musées concentrés voués à l’art moderne et contemporain dans un espace de 60 000 m2. Les amateurs de peintures et de fresques de la Renaissance et de l’époque baroque seront comblés en découvrant le Musée Liechtenstein du Palais d’été avec les oeuvres des principaux peintres hollandais et italiens dont 30 tableaux de P.P. Rubens.

Texte Gérard Blanc et Erika Bodmer
Photos 1, 2, 5, 8, 9 et galerie © Isabelle Blanc
Photos 3, 4, 6, 7 © Gérard Blanc

Au cimetière central de Vienne, les tombes des grands compositeurs :

Informations pratiques

IMG_0148Renseignements

Office national autrichien du tourisme: +44/457 10 40, www.austriatourism.com/ch. Office du tourisme de Vienne: +43/211 14 364,www.viennna.info,

Carte touristique

Portant le nom de «Die Wiener Karte», une carte touristique vous permet un accès gratuit aux transports publics (tram, métro, bus) pour le prix de 18,50 euros pour 72 heures.
Elle accorde, de plus, des réductions substantielles dans des musées, des cafés et des restaurants.

Vol

Genève-Vienne sans escale avec Tyrolean-Austrian Airlines.

Transfert depuis l’aéroport

Il vous suffira alors de prendre un ticket de train «CAT» pour vous rendre au centre ville et même chose pour le trajet de retour, avec l’agréable surprise de pouvoir déjà enregistrer votre bagage et obtenir votre carte d’embarquement au guichet Austrian Airlines de la gare du «CAT», ce qui évitera la bousculade à l’aéroport. Autre avantage de la Wiener Karte: un rabais sur le trajet du CAT.
Sinon, plusieurs compagnies de taxi vous permettent de prendre un ticket à l’avance avec un prix fixe convenu.
Toutes les compagnies ne pratiquent pas les mêmes tarifs. Il est normal de les mettre en concurrence.

Logement

Un conseil: tâchez de trouver un hôtel dans les environs de ce secteur central qu’on appelle le «Ring».
A pied, vous pourrez déjà voir une grande partie des monuments faisant l’essentiel de ce qu’il faut voir à Vienne.

IMG_0184Le couvert

Les restaurants sont pour la plupart de style «design» au centre de Vienne et très portés sur les bons vins.
Plusieurs d’entre eux disposent d’une cour ou d’un jardin ombragé, particulièrement agréable quand il fait chaud.
Les cafés viennois (rien à voir avec du café à la crème fraîche) sont une solide institution. Certains d’entre eux sont célèbres, comme le Café Central oú se trouve le meilleur choix de pâtisseries de la place.

Tranquillité

Vienne est considérée comme l’une des villes les plus sûres au monde. L’excellent réseau de transports en commun (métro, tramways et bus) permet de se déplacer rapidement depuis tôt le matin jusqu’à tard le soir, tous les jours de la semaine et à tous les endroits de votre choix.

Share

Laisser un commentaire


7 + = 15

Qatar Airways

Inscrivez-vous ici pour recevoir notre newsletter