Touristes, si vous saviez...
JE PARS SÉJOURNER

La Pousada Pequena à Tiradentes, petite-grande auberge

Vous connaissez peut-être les pousadas du Portugal, appellation contrôlée à l’initiative première de l’Administration portugaise du tourisme. Rien de tel au Brésil: la plupart des hôtels de campagne s’intitulent pompeusement «pousada». Il en existe de bonnes comme de mauvaises. Si vous cherchez un établissement ayant de la classe, de l’authenticité historique et du confort idoine à ce qu’on pourrait baptiser du qualificatif d’hôtel de charme, mieux vaut se renseigner préalablement.

salle a manger, Pousada PequenaAu Brésil donc, l’Etat de Minas Gerais regorge de maisons de maître coloniales datant de l’époque dorée de l’exploitation des mines d’or et de diamants. À Tiradentes, le bijou des villes coloniales de cette région, la pousada Pequena est notre coup de coeur.
Vous avez dit Pequena? Cet hôtel n’a rien de petit et je dirais même que c’est la plus grande des pousadas de la ville, voire de la région. Mais n’ayez crainte, grandeur ne signifie pas impersonnalité. Une grande partie des chambres est agencée dans des bâtiments ayant probablement servi à des logements de personnel d’une ancienne exploitation minière. Ils ont gardé tout leur caractère du début du 19e siècle, avec des chemins pavés entre les bâtiments, des réverbères rappelant une petite ville coloniale, et, à quelques fenêtres, ces figurines afro américaines en bois sculpté représentant des servantes coiffées d’un foulard noué sur la tête, petit rappel de la période de l’esclavage.
Certes, on pourrait décrire les chambres, dont certaines ont des lits à baldaquin et dont le mobilier rustique donne  sa dernière touche d’authenticité, ou encore parler des piscines intérieures ou extérieures, des salons privés disséminés un peu partout et de la végétation tropicale luxuriante, mais l’un de ses principaux charmes est le copieux petit déjeuner, avec la cuisine et le feu de bois traditionnel, sur lequel chauffent des marmites en fonte et des poêles en cuivre.

Pousada Pequena
Sur la table du buffet: variété infinie de pains, de jus de fruits tropicaux, de confitures maison et de miel du pays.  Que faire de plus pour vous satisfaire Monseigneur?
A la réception, de grands étalages de confitures et miels maison, conserves de fruits et de légumes frais et de cascata de cana (rhum local) vous incitent à ramener à la maison un peu de cette magie de la paysannerie brésilienne d’un autre temps.

Gérard Blanc (texte et photos)

Share

Laisser un commentaire


1 + = 6

Lyria

Inscrivez-vous ici pour recevoir notre newsletter