Touristes, si vous saviez...
JE PARS SEJOURNER

En rondins dans la Mauricie

Hydravion et hotel

Nous sommes au milieu de la Mauricie, région du Québec grandeur nature quelque part entre Montréal et la ville de Québec. L’accès met déjà dans l’ambiance, avec une route qui semble interminable, bordée de feuillus.
Puis, un chemin de pierre aboutit à une clairière occupée par un bâtiment imposant qui, bien que fait de rondins en bois, donne une impression d’un mélange de façade de grand hôtel et de cabane de trappeur.
C’est voulu. On en a la confirmation dès l’entrée dans le lobby avec la cheminée en pierre où brûle en permanence un feu de bois, et la décoration des murs par des peaux et autres trophées de chasse. Nous sommes à l’hôtel Sacacomie à Saint-Alexis-des-Monts.
L’entrée ne laisse, à première vue, pas imaginer ce que l’on découvrira après avoir traversé le lobby et la salle à manger pour aboutir à la grande terrasse du restaurant: un panorama fabuleux, à savoir une vue plongeante sur une enfilade de lacs entourés de pinèdes.
Inutile de préciser que, par beau temps, bien sûr, les hôtes affectionnent le bain de soleil sur la terrasse accompagné d’un long drink d’une recette savante due au barman français venue chercher fortune au Québec.
Mais vous admettrez qu’on ne vient pas dans un tel endroit pour uniquement admirer le paysage. Prendre des forces est le maître-mot avant de se lancer dans les multiples activités du lieu. Le buffet du petitdéjeuner s’apparenterait plutôt à celui qu’on sert aux bûcherons ou aux raftmen, avec une montagne de crêpes qu’on accompagne, il s’entend, avec du sirop d’érable, mais aussi des oeufs sous toutes les formes, de la viande de caribou séchée, et j’en passe.

Sports et observations
Le menu des activités en plein air comporte, on s’y attend, la pêche en lac et la chasse, mais aussi toute une gamme de randonnées à pied, à vélo, en canoë huron et bien d’autres modes encore, assorties de l’observation des animaux sauvages du coin, à commencer par les castors et les ours et, accessoirement, ce curieux crapaud appelé ouaouaron.
Après des journées bien remplies, rien de tel que de faire un tour de délassement au spa avec, comme particularité, plusieurs bassins d’eau chaude en plein air.
Une faim de loup vous tiraille? Les serveurs du restaurant en chemise de trappeur sauront diriger votre appétit sur les spécialités de la maison aux noms peut-être un peu plus savants que nécessaire.
Un petit regret: les chambres pourraient être un peu mieux sonorisées, mais le bois est le bois, n’est-ce pas?
Mais si vous voulez être vraiment isolé, dans le calme de la grande nature, pour organiser une petite fête entre amis ou encore passer quelques jours en amoureux, il existe, dans l’enceinte de la propriété, une cabane privative (la vraie, celle de la chanson), au coeur de la forêt.

Erika Bodmer

x
Agrandir le plan

Share

Laisser un commentaire


4 + 4 =

Qatar Airways
  • Nouvelles du ciel au 12 novembre 2019

    Europe : A compter du 17 décembre 2019, la compagnie russe S7 reliera pour la saison d’hiver Genève à Moscou-Domodedovo les mardis, jeudis, samedis e...

  • Tahiti via Vancouver

    Bien qu’elle ne puisse pas l’avouer officiellement, Air France ne peut s’empêcher de constater la réticence de nombreux passagers à transiter via les ...

  • Genève-Aéroport compense le CO2 par l’eau du lac

    Genève Aéroport a signé le vendredi a signé le vendredi 8 novembre 2019 son raccordement au réseau thermique écologique GeniLac des Services industri...

  • Vers un tourisme sans plastique ?

    Le 27 mars 2019, le Parlement européen a voté une mesure contre le plastique à usage unique. Si la chose a peut-être été oubliée au milieu des tonnes...

Inscrivez-vous ici pour recevoir notre newsletter