Visit Malta
Touristes, si vous saviez...
JE PARS À LA DÉCOUVERTE

Vendée : Les Sables d’Olonne, perle de l’Atlantique

De la voile, du sel, des poissons et des embruns. Comme beaucoup d’autres stations balnéaires de la côte ouest française, le credo économique est d’exploiter toutes les ressources qu’offre la mer.
Les Sables d’Olonne (communément Les Sables) est une agglomération de 55’000 habitants qui quintuple de population chaque été. La course à la voile en solitaire autour du monde du Vendée Globe y contribue pour une large part. Depuis 1989, cette manifestation attire les foules qui, tous les quatre ans, se massent le long du chenal pour voir partir les concurrents. Si vous souhaitez y assister, prenez vos marques. La  prochaine édition aura lieu en 2024 avec deux Suisses au départ : Alain Roura (Genève) et Oliver Heer (Rapperswil).

_MG_0017
Origines
Olonne était un village (aujourd’hui en périphérie des Sables), où siégeait jadis l’autorité religieuse, judiciaire et seigneuriale de la région. Les Sables en dépendaient alors et  prirent de l’importance au cours des siècles.
En 1472 Louis XI décida d’en faire le principal port de France en fournissant des subsides pour sa création en y installant une garnison militaire. La ville devint prospère grâce au commerce du sel, du poisson, des céréales et du vin. Deux siècles plus tard, Les Sables devinrent le premier port de pêche à la morue de France pour se muter, au 19ème siècle, en  port de pêche à la sardine avec la création de conserveries dans le quartier de la Chaume.  Il est aujourd’hui le premier port français de poissons nobles avec la sole, le thon et le merlu.

Circuit gourmand
À quelques kilomètres au nord, l’île d’Olonne offre un paysage de marais salants à perte de vue, dont on mesure l’ampleur au sommet du clocher de l’église de Saint-Martin-de-Vertou. Cette région foisonne de petits et grands artisanats, qui peuvent être visités par l’intermédiaire des offices de tourisme. Ils fournissent en grande partie les restaurants des environs. La conserverie La Sablaise, dont le propriétaire avait débuté en cuisinant de la soupe de poissons dans un restaurant du Remblai exporte  aujourd’hui en Europe toute une variété de conserves et de pâtés d’anchois, sardines, thons ou seiches. Plus loin, Vincent Vallée, sacré champion du monde du chocolat, vous proposera une multitude de pralinés aux saveurs variées et insolites, mais aussi de la pâtisserie qui fut  son  premier métier. L’apothéose sera la visite des marais salants guidée par le saunier Yohan Paul Eveno qui vous expliquera avec enthousiasme le dur métier de la récolte du sel._MG_0096+

Les ports
_MG_0110+La belle découverte est d’abord de longer les quais depuis le port de plaisance de Port Olona jusqu’au château de Saint-Clair et sa tour d’Arundel, le long du chenal qui débouche sur le grand large. Amarrés au quai Alain Gerbaud, quatre exemplaires du Pen Duick rappellent le regretté Eric Tabarly, alias le «dernier loup, de mer», qui donna le départ du premier Vendée Globe en 1989 et qui fit des Sables son port d’attache pendant 20 ans.
Depuis le quai Georges V, la vue est féérique sur le port de plaisance Garnier, le port de pêche et le bassin à flot où accostent d’impressionnants cargos guidés par des bateaux-pilotes et, enfin, les immenses silos qui gâcheraient le paysage s’ils n’avaient été agrémentés d’une fresque géante représentant des notables et des pêcheurs des années 1920.

La Chaume
Depuis le château, il est de bon ton de poursuivre la visite en sillonnant les rues de la Chaume, un quartier plein de charme avec ses petites maisons de pêcheurs aux murs blancs et aux volets colorés. On l’appelle le «quartier romantique», plusieurs de ses rues portant des noms évocateurs, comme la rue de l’Amour, la rue du Regard ou la rue du Soupir, etc. En débouchant sur la place Sainte-Anne, une bonne surprise attend le visiteur avec ses murs peints en trompe-l’œil représentant un bistrot ou la vie des marins et de leurs familles.

_MG_0004Centre-ville
Rejoindre le centre-ville depuis la Chaume demanderait un grand détour s’il n’y avait le raccourci que permet la petite navette maritime traversant le chenal sans discontinuer de 08h00 à 22h00 pour un prix modique d’1,10 euro par personne. On accoste directement au quartier du Passage, bordé par la majestueuse plage du Remblai. On est alors au premier rang pour bénéficier des entrées et sorties de bateaux en tous genres et, avec de la chance, un trois mats toutes voiles dehors. A l’arrière du Remblai, en bas de la rue Travoit, on découvre le quartier insolite de l’île Penotte avec ses curieuses façades abondamment décorées de mosaïques assemblées avec des coquillages.

Randonnée marine
C’est précisément sur cette plage que se déroule une activité dont les Sablais raffolent: le longe côte. Elle consiste en un groupe de volontaires qui, sous la surveillance d’une monitrice, avance dans la mer jusqu’à la taille et longe la côte en file indienne à la limite de la vague maîtresse. On est fouetté par la mer, c’est vivifiant et revigorant!

Texte et photos Gérard Blanc

 
_MG_0098
 

Share

Laisser un commentaire


huit + = dix-sept

Inscrivez-vous ici pour recevoir notre newsletter