Visit Malta
Touristes, si vous saviez...
JE PARS À LA DÉCOUVERTE

Turquie en mer Égée : Izmir, Ephèse, Alaçati et Sirinçe

Izmir, Ephèse, Alaçati et Sirinçe sont la preuve par quatre d’une authenticité sincère. Qui aurait pu imaginer qu’Izmir, l’ancienne Smyrne, qui, dans l’Antiquité, dénombrait tout au plus 400 habitants,  puisse devenir la troisième agglomération de Turquie et atteindre  aujourd’hui plus de quatre  millions d’âmes ? Elle est le point de départ idéal pour découvrir  une région qui, dans un rayon d’environ 150 kilomètres, offre à la fois culture, authenticité et gastronomie.

Effervescence citadine
Il suffit de gravir les 51 étages de l’Asensör datant du 19ème siècle pour embrasser cette ville qui part de la mer pour s’étaler jusqu’au sommet d’une colline, avec une vue d’avion de maisons basses d’où pointent autant les minarets des mosquées (la plus majestueuse étant celle de Hisar) que des tours modernes.
Toute bonne visite d’Izmir débute sur le front de mer place Konak, là où se réunissent les familles pour prendre le frais, où se donnent rendez-vous les Izmir - Turquie - mer Egeeamoureux, ou encore où se regroupent les manifestations politiques. Cette place est dominée par la tour de l’Horloge construite en 1901, emblème de la ville.
Pour mesurer l’ambiance qui règne dans les rues d’Izmir, il faut s’engouffrer dans le dédale du quartier de Kemeralti, sorte de marché permanent, où se côtoient les bijoux et les vêtements de fête de circoncision, les étals de raisins secs, d’épices, de prunes acides (à manger en buvant du raki), de moules farcies. Kizlaragasi Han, l’ancienne auberge ottomane du 18ème siècle construite sur le modèle d’un caravansérail, est le centre de ralliement des visiteurs en quête de shopping artisanal.

Éphèse la magnifique
Ephèse fut un centre romain commercial et religieux de première importance, de même que le siège du culte de Cybèle, déesse anatolienne de la fertilité assimilée à Artémis. Par la suite, Ephèse fut aussi le berceau d’une communauté chrétienne, guidée par l’apôtre Paul à  qui on doit l’un des épîtres du Nouveau Testament. Ephese - Turquie - mer EgeeEn parcourant les allées du site archéologique, nul ne peut nier qu’il fut l’une des plus grandes métropoles helléniste et romaine. Parmi les quelques monuments les plus remarquables on citera l’agora sur laquelle donne la bibliothèque de Celsus, les maisons du mont Coressos permettant un bon aperçu de la vie des notables de l’Antiquité, le temple d’Hadrien, les maisons en terrasses, le nymphée de Trajan, l’odéon et le grand théâtre.

Le Temple d’Artemis
À quelques kilomètres d’Êphèse se trouve Selçuk, petite bourgade  qui passerait inaperçue si, dans un champ ne se dressait l’une des Sept Merveilles du monde antique, à savoir le temple d’Artemis. Intéressant mais sans aucune commune mesure avec les Jardins suspendus de Babylone ou les pyramides de Gizeh. En gravissant la colline, on arrive à la basilique de Saint-Jean, dont la nef, bien qu’en ruines, laisse présumer de l’importance et de la richesse qui furent accordées à la construction de cet édifice, bâti par les premiers chrétiens. La visite s’achève par la forteresse d’Aysoluk et sa porte principale, appelée la «Porte de la Persécution».

Sirinçe - Turquie - mer EgeeUn trésor bien caché
Le gouvernement turc a permis à temps de protéger ce charmant village vigneron de montagne à 8 km de Selçuk qu’est Sirinçe. C’est un condensé d’ambiance sortie d’un roman avec ses murs blanchis à la chaux, ses toits de tuiles rondes, ses anciennes chapelles orthodoxes et ses ruelles pavées, d’où on voit encore déboucher un paysan assis sur son âne bâté. Tout autour, ce ne sont qu’oliveraies et vignobles. Depuis la terrasse d’un des quelques vingt petits restaurants avec vue magique sur la montagne au soleil couchant, on se prend à rêver devant un verre de raki, une assiette de fromage de brebis et de saucisson chaud et un bol de pistaches, et on se dit que la vie est belle !
 
Sirinçe - Turquie - mer Egee
Alaçati, image d’Epinal
C’est un gros bourg proche de Cesme. On y trouve l’ambiance de Sirinçe mais en plus urbain. Les scènes de la vie courante y sont intactes, comme la petite place où trônent des statues de héros turcs (notables défunts, soldats de la guerre d’Indépendance), où, sur des bancs, des hommes alignés papotent. Comme Sirinçe, Alaçati est la bourgade que l’on aimerait voir figée dans le temps avec cette ambiance bon enfant faite d’hommes attablés devant un jeux de dames ou de backgammon,  un quinquagénaire en casquette regardant les passants en triturant son boulier, un âne chargé de victuailles, et des maisons authentiques, datant pour la plupart de l’époque grecque avec, de cas en cas, des murs couverts de bougainvilliers et des balcons en bois sculpté.
 
Sirinçe - Turquie - mer Egee
Caravansérails
Espacés de 30km les uns des autres, les caravansérails permettaient aux caravaniers et à leur bétail de prendre du repos et de se restaurer. L’un des itinéraires des caravanes allait d’Izmir à Antalya, et était également relié à la route de la Soie venant de Chine. Le bâtiment de forme carrée était bâti comme une forteresse, avec des mâchicoulis, une grande cour-patio bâchée et un balcon intérieur au premier étage sur lequel donnaient les chambres. Les riches caravaniers devaient payer leurs nuitées et logeaient dans les chambres, tandis que la gratuité était accordée aux pauvres qui couchaient à même le sol avec le bétail. Aujourd’hui, les caravansérails ont changé leur affectation en hôtels ou en marchés. Deux d’entre eux se visitent à Kusadasi et à Cesme.

Texte et photos Gérard Blanc
Légende photo Une : Kusadasi
 

Infos pratiques

Y aller

Sunexpress : Genève-Izmir le dimanche jusqu’au 30 mars, puis le lundi et le vendredi; ou Genève-Istanbul-Izmir avec Tur-kish Airlines.

Dormir

Cesme, le boutique-hôtel Sisus; Sirinçe, l’hôtel de charme Sirinçe-Evleri.

Sirinçe - Turquie - mer EgeeManger

Cark Balik à Cesme; Asma Yapragi à Alaçati ;  Mercan à Sirinçe.

Spécialités gastronomiques

Le vin parfumé de Sirinçe; l’éventail des mezzés composé de: feuilles de vignes farcies, yogourts aux concombres, beignets, fromage de brebis nature ou frit, tarama, saucisson chaud, etc.; grande variété de poissons grillés minute; brochettes de bœuf ou d’agneau; glaces aux parfums locaux ; baklavas,  etc.

 

 

Share

Laisser un commentaire


six + = douze

Inscrivez-vous ici pour recevoir notre newsletter