Touristes, si vous saviez...
BRÈVES

Le tourisme suisse en chiffres 2022

La publication «Le tourisme suisse en chiffres 2022» de la Fédération suisse du tourisme dresse un tableau complet des données touristiques de l’année 2022. Les chiffres fraîchement publiés sont positifs: de nombreux domaines du secteur touristique se sont améliorés par rapport à l’année précédente, mais se situent toujours en dessous du niveau d’avant la pandémie de COVID-19.

En 2022, 38,2 millions de nuitées ont été enregistrées dans l’hôtellerie suisse, ce qui représente une hausse de 29,4 % par rapport à l’année précédente. Ce résultat reste légèrement inférieur à celui de l’année record 2019 (- 3,3 %), mais retrouve pour la première fois le niveau d’avant la pandémie après deux années fortement marquées par le COVID-19. En 2022, la parahôtellerie génère 17,4 millions de nuitées. Durant la même période, la demande des hôtes étrangers a connu une hausse importante, même si la majeure partie de la demande totale continue d’être représentée par les hôtes nationaux.

Reprise du transport touristique

Le taux d’occupation des moyens de transport routiers, ferroviaires, aériens et navigables s’est redressé en 2022, mais est également resté inférieur au niveau de 2019. Les CFF ont transporté en moyenne 1,16 million de voyageur-se-s par jour, soit une augmentation de plus de 30 % par rapport à 2021, mais toujours environ 12 % de moins qu’en 2019. CarPostal a également transporté plus de 156 millions de voyageur-se-s en 2022, soit environ 15,5 % de plus que l’année précédente. Malgré les chiffres réjouissants par rapport à l’année précédente, il n’a pas encore été possible de renouer avec les années record. Les compagnies de navigation suisses ont enregistré une forte hausse en 2022, avec un total de 13,01 millions de passager-ère-s. L’année dernière, les aéroports suisses ont enregistré un total de 43,6 millions de personnes arrivants ou partants (locaux et en transfert) dans le trafic de ligne et charter. Cela représente 23,9 millions de passager-ère-s, soit 122 % de plus qu’en 2021, mais 26 % de moins qu’en 2019.

Le tourisme international à nouveau sur la bonne voie

L’année dernière, le tourisme mondial a enregistré une hausse significative de plus de 111 % par rapport à l’année précédente, pour atteindre 963 millions d’arrivées de touristes internationaux (visiteur-se-s avec nuitée). Selon des estimations préliminaires, les chiffres sont restés inférieurs de 34 % à ceux de 2019. La reprise du tourisme international en 2022 s’est également reflétée dans la balance touristique, qui compare les recettes des visiteur-se-s étranger-ère-s en Suisse et les dépenses des Suisses à l’étranger. Les recettes touristiques de la Suisse s’élevaient à 16,6 milliards de francs en 2022. Les dépenses de la population suisse pour les voyages à l’étranger s’élevaient à 16,8 milliards de francs. Les recettes et les dépenses ont donc fortement augmenté, mais le bilan est resté tout juste négatif.

Situation actuelle et perspectives

Après deux années marquées par le COVID-19, les chiffres du tourisme suisse sont toujours à la hausse. Le nombre de nuitées a augmenté en 2022, principalement grâce au retour partiel des visiteur-se-s étranger-ère-s. En ce qui concerne la demande indigène, les nuitées ont toutefois de nouveau reculé dans de nombreuses régions de Suisse. C’est ce que l’on observe également dans les résultats provisoires sur l’hôtellerie suisse publiés par l’Office fédéral de la statistique (OFS) en mai 2023: les nuitées ont augmenté de 13,6 % au total par rapport à la même période de l’année précédente, avec une hausse de 32,2 % des nuitées des hôtes étranger-ère-s et une baisse de 2 % des nuitées des hôtes suisses. La reprise se manifeste également dans le secteur des remontées mécaniques, où tant le nombre de visiteur-se-s que le chiffre d’affaires ont augmenté en mai et juin 2023 et sont nettement supérieurs aux résultats des dernières années. Le secteur touristique suisse reste toutefois confronté à des défis, comme les conséquences du changement climatique, l’approvisionnement en énergie, le manque de personnel qualifié et la hausse de l’inflation, qui continuent de poser problème.

Share

Laisser un commentaire


cinq + = treize

Inscrivez-vous ici pour recevoir notre newsletter