Visit Malta
Touristes, si vous saviez...
BRÈVES

La Fédération Suisse du Tourisme dit oui à la loi sur la protection du climat

Le comité de la FST réuni le 27 février a décidé de dire oui à la loi sur la protection du climat, qui sera mise au vote le 18 juin 2023. Le secteur du tourisme donne ainsi un signal clair en faveur d’un avenir plus durable.
Avec la loi sur la protection du climat, le Parlement a élaboré un contre-projet efficace à l’initiative sur les glaciers. La loi comprend plusieurs mesures. Avec des objectifs et des objectifs intermédiaires, elle mise sur la réduction des émissions de gaz à effet de serre, l’adaptation aux conséquences du réchauffement climatique et, par l’octroi de subventions, un développement à faibles émissions et résistant au changement climatique. Le secteur du tourisme est ainsi soutenu dans sa volonté de continuer à positionner la Suisse comme une destination touristique durable.

La loi sert les intérêts du tourisme
Le tourisme suisse est lui aussi fortement touché par le changement climatique. Il est dans l’intérêt même du secteur du tourisme de réduire autant que possible les effets négatifs du changement climatique. En se fixant pour objectif zéro émission, la loi sur la protection du climat s’engage sur une voie de réduction ambitieuse. Mais le projet tient également compte des besoins du tourisme et vise à protéger le climat avec une solution pragmatique tout en garantissant la sécurité sociale et les possibilités de développement économique. La loi prévoit également des exceptions pour tenir compte des conditions particulières des régions de montagne fortement marquées par le tourisme. Ces régions sont généralement moins bien desservies par les transports publics et présentent également des conditions moins favorables en termes de raccordement aux systèmes d’approvisionnement en énergie.

Les subventions offrent de nombreuses opportunités
Avec le contre-projet, le Parlement a approuvé un total de 3,2 milliards de francs d’aides financières pour le remplacement des chauffages fossiles et les assainissements ainsi que pour la promotion des nouvelles technologies. Cela crée des emplois tout en renforçant la place industrielle suisse. Ces aides financières importantes soutiennent les entreprises pour leur permettre de remplacer les chauffages fossiles et d’apporter leur contribution à un avenir plus durable. Grâce à des technologies plus efficaces sur le plan énergétique, les entreprises réduiront leurs coûts énergétiques et deviendront moins dépendantes des prix fluctuants du pétrole et du gaz. Les mesures seront donc financièrement rentables à moyen et long terme

Share

Laisser un commentaire


quatre + quatre =

Inscrivez-vous ici pour recevoir notre newsletter