Touristes, si vous saviez...
JE PARS À LA DÉCOUVERTE

Sligo ou l’Irlande fan de Yeats

Moins connue des visiteurs de l’Irlande que  Dublin, Galway, Cork ou le Kerry, Sligo est une petite ville de charme, fleuron du Wild Atlantic Way.
Traversée par la rivière Garavogue, la ville de Sligo, comme bien d’autres en Irlande, est une transcription phonétique du nom gaélique de Sligeach, qui signifie «lieu où il y a beaucoup de coquillages ». Music Session, Foley's Bar, Co_master © Tourism IrelandLe charme premier de cette ville revient à ses berges et ses ponts abondamment fleuris. Rien ne manque dans cet archétype de petite ville irlandaise, ni le château médiéval digne de Game of Thrones en bordure du lough Gill, ni le pub The Shoot of the Crows, où il n’est pas rare d’assister à une session de musique traditionnelle au cours de laquelle il est admis que des adeptes de la musique irlandaise venus d’ailleurs puissent se joindre aux musiciens pour autant qu’ils connaissent le répertoire.

Le pays du poète

S’il  est un personnage que les habitants du comté de Sligo adulent, c’est bel et bien le prix Nobel de littérature, IMG_8996 © Gerard Blancle poète-dramaturge  William Butler Yeats, au point de lui avoir dédié toute une partie de son territoire en l’ayant appelé «The Yeats Country». Dans la ville de Sligo elle-même, un centre de poésie a été créé et l’œuvre entière du poète ou presque y est régulièrement déclamée. Dans le comté, nombreuses sont les références à la vie du poète et, en premier lieu, la chapelle de Drumcliffe et son cimetière où on découvre une pierre tombale très modeste rappelant le lieu où le poète et son épouse ont été ensevelis après que leurs dépouilles furent transférées depuis la France.  Si la chapelle en soi n’a pas grand intérêt, les imposantes croix celtiques datant du 6ème siècle en ont davantage, tout comme une ancienne tour de guet datant de la même époque. A proximité les amateurs de sites archéologique trouveront un les vestiges mégalithiques de Carrowkeel et de Carrowmore.

W.B. Yeats outside Ulster Bank in Sligo Town© Conor Doherty

Yeats a-t-il donc vécu à Sligo ?
Assez  peu. Il est venu dans le comté en vacances ou lors de week-ends depuis Dublin, qui fut sa principale résidence. Il vécut aussi à Paris et même à Menton, et mourut à Roquebrune-Cap-Martin. Lissadell House, Sligo © Peter McCabeLes poèmes qu’écrivit Yeats sur Sligo viennent d’abord des récits que lui en fit sa mère dans son enfance. Plus tard, cette inspiration se confirma lors de séjours de vacances et de week-ends depuis Dublin. La « Yeats country » est une contrée entre lac et collines. Les plus mémorables références sont, par exemple, le lac de Glencar et sa chute appréciée des pêcheurs au saumon; la montagne en forme de mesa de Knockrea, d’où on bénéficie une vue imprenable sur la côte ouest et où se trouve la tombe de la reine guerrière celte Maeve qui fut prise comme modèle pour les personnages tels que Wonder Woman ou Xenia; Rosses Point, charmante péninsule à l’entrée de la baie de Sligo ; Lissadell House, où vivaient Eva Gore-Booth et Constance Markiewicz, pour lesquelles il écrivit le poème « Two Girls in Silk Kimono » (cette maison est transformée en musée)  et, pour finir, le lough Gill où, à bord du Rose of Inishfree (du nom du poème), le capitaine déclame Yeats au micro en passage devant l’île qui inspira ce texte.

Le parcours des gastronomes
Si certaines personnes pensent à tort qu’on mange mal en Irlande, ils pourront réviser leur verdict  en empruntant, par exemple,  le parcours gourmand « Taste of Sligo », imaginé et guidé par le restaurateur Antony Gray à travers les rues piétonnières de la ville. On s’y attend, le point de départ est l’un de ses Michael Cosgrove Deli Sligo Town © Peter McCaberestaurants Eala Bhan (du gaélique « le cygne blanc»), où on déguste du rack d’agneau des prés salés de la baie de Sligo, ou un trio de poissons (coquille St Jacques, truite de mer et colin); le Cosgroves, magasin de délicatesses (fromages, confitures, vins fins, etc.); le Fournil, une confiserie-pâtisserie où je vous recommande les pralinés fourrés au whiskey et, encore, le Sligo Oyster Experience, où Aisling vous vante la qualité gustative de ces coquillages élevés dans la baie par Glenn, son mari ostréiculteur.

Texte Gérard Blanc
Photos 1) © Gareth McCormack, 2) © OT Ireland, 3) © Gérard Blanc, 4) © Conor Doherty – Sligo Tourism, 5) © Failte Ireland, 6) © Peter McCabe, 7) © Gérard Blanc

Infos pratiques

IMG_8990+ © Gerard BlancRenseignements

www.tourismireland.com, www.failteireland.ie

Vols

Genève-Dublin avec Aer Lingus

Logement

The Glass House en ville de Sligo

Restaurants

The Hook, Eala Bhan

Pub musical

The Shoot of the Crows

Promenade gourmande

www.tasteofsligo.ie

 

 

Share

Laisser un commentaire


un + = six

Inscrivez-vous ici pour recevoir notre newsletter