Touristes, si vous saviez...
BRÈVES

Tahiti via Vancouver

Bien qu’elle ne puisse pas l’avouer officiellement, Air France ne peut s’empêcher de constater la réticence de nombreux passagers à transiter via les Etats-Unis, et plus particulièrement par Los-Angeles, pour se rendre à Tahiti depuis Paris. Subir les tracasseries d’immigration états-uniennes et les contraintes de visas pour certaines nationalités devient parfois un cauchemar.  La plupart des  aéroports canadiens permettent le transit international sans visa. C’est pourquoi la compagnie française a fait les démarches nécessaires et obtenu du régulateur canadien l’autorisation de lancer des vols entre sa base à Paris-CDG et Papeete-Faa’a via l’aéroport de Vancouver. L’Office des transports du Canada a délivré la licence se disant convaincu que la demande « respecte l’accord » signé en 1976 par la France et le Canada. Air France a trouvé un accord avec la compagnie canadienne  Westjet pour partager ses codes entre Vancouver et Papeete.

Le trajet Paris-Tahiti via Vancouver représente toutefois à peu près 80 km de plus que via Los Angeles, lequel est, à vol d’oiseau, de 15’757 km. Alors que sont ces quelques kilomètres  contre une paix de transit garantie ?

Gérard Blanc

Share

Laisser un commentaire


+ 1 = 3

Qatar Airways

Inscrivez-vous ici pour recevoir notre newsletter