Qatar Airways
Touristes, si vous saviez...
JE PARS À LA DÉCOUVERTE

Mougins, la muse des peintres et des cuisiniers

Perché en haut d’une colline, le Vieux-Mougins, construit en colimaçon, est l’archétype des villages de charme de l’arrière-pays niçois. Si votre idée est de passer vos vacances sur la Côte d’Azur, vous trouverez dans l’arrière-pays niçois toute une panoplie de villages et de petites villes prestigieux qui ont certainement chanté à vos oreilles un jour, tels que Grasse, Valauris et autres. Il arrive que certaines localités aient un peu perdu de leur authenticité, raison donnée à la construction parfois débridée de résidences secondaires ou au développement économique et touristique. Pourtant, plusieurs sites ont su garder leur caractère.

IMG_6562Si, d’une place à l’autre, les restaurants semblent chers sans être pour autant hors de prix, surtout avec un porte-monnaie suisse., le meilleur rapport qualité-prix que nous ayons trouvé est le « Resto des Arts », à quelques mètres. Pour 25 euros, nous avons eu droit à une entrée de foie gras, un aïoli provençal et une pâtisserie maison. Prix très raisonnable pour les vins. De plus, le patron, Gregory, un boute-en-train, ne tarrit pas sur les anecdotes du coin.

Mougins fut une étape choisie par Napoléon 1er avant de passer la nuit à Grasse et après avoir débarqué à Golfe-Juan en provenance de l’île d’Elbe, pour emprunter celle qu’on appela plus tard la « Route Napoléon ». Ce site aux maisons provençales aux pierres apparentes et aux tuiles rouges est un peu comme un village-musée consacré au tourisme, certes, mais à condition qu’il soit, de préférence, haut de gamme : pas de fast-food ni de boîte de nuit tapageuse. En France, c’est peut-être l’endroit où on trouve le plus de galeries de tableaux et de boutiques d’art au mètre-carré, inconsciemment en mémoire de ses deux héros que furent Pablo Picasso et Roger Vergé ?

En souvenir du grand maître
Picasso y a vécu ses dix dernières années. Il aimait y passer ses vacances et y a acheté une villa de 800 m2 du nom du mas Notre-Dame-de-Vie qu’on a aussi appelée l’Antre du Minotaure. Si les musées Picasso sont à Antibes, Barcelone ou Paris, curieusement, Mougins n’expose pas ses œuvres. Par contre, à deux  pas  de  la  porte  Sarrazine, les  œuvres d’un grand ami de Picasso que fut le photographe André Villers, dont il avait fait la connaissance en 1953, sont exposées. Les deux hommes avaient une admiration réciproque pour leurs concepts artistiques. Pour le plaisir des visiteurs, André Villers avait su saisir les moments intimes du peintre, avec ses amis Jean Cocteau ou Jacques Prévert, ses épouses, ses enfants, etc. On peut y admirer d’excellents portraits du grand artiste.

Le Musée d’art classique

IMG_8426+A Mougins, Chris Levett se déclare un homme heureux. C’est vrai, on le serait à moins. Précisons que Chris Levett est un trader de la City londonienne ayant connu à 30 ans un succès météorite qui le mit rapidement à la tête d’une immense fortune. Sa passion pour les arts et l’histoire fut stimulée par sa visite régulière de plusieurs musées prestigieux tels que le Louvre ou le musée d’Orsay. A 30 ans, il était déjà propriétaire de plusieurs domicile où il commença à entreposer ses collections d’objets d’art néo-classiques, modernes et contemporains, du mobilier ancien et d’antiquités, la plupart acquis lors de ventes aux enchères.  Déplorant que ses trésors  archéologiques et modernes ne soient partagés par personne, il  décida de les mettre en valeur dans un ancien moulin à huile de Mougins qu’il transforma en musée ouvert à tous et qui porte aujourd’hui le nom de MACM (Musée d’art classique de Mougins). L’exposition occupe quelques 400 m2 sur quatre étages. Y sont associés côte à côte des sculptures, des statues, des armures, des sarcophages, des peintures ou des fresques de l’époque antique côte à côte avec des œuvres contemporaines traitant des sujets identiques. La « crypte » au sous-sol est consacrée à l’art égyptien avec l’accent mis sur l’Au-delà ; le rez-de-chaussée est consacré aux personnes et personnalités de l’antiquité grecque et romaine; le premier étage est dédié aux peintures sculptures ou fresques contemporaines, évoquant les même sujets  créés par Picasso, Jean Cocteau, Chagall, etc. ; l’Armurerie du 2ème étage est consacré aux civilisations chaldéennes, corinthiennes,  phrygiennes, barbares, etc.

Sur la route des jeans
Les ruelles  et les places de Mougins ont été investies par le plasticien Tomek Kawiak pour servir de musée en plein air sur le thème de « The long march of the jeans ».  L’exposition a été influencée par la découverte des soldats de terre cuite de Xi’an en Chine (allez savoir pourquoi). A titre de reconnaissance, Tomek a confié aux artisans de Fushan, dans la province de Guangdong, le soin de fabriquer des  jeans en marche en céramique, son intention étant de les enterrer ensuite à Shenzhen selon les règles du Feng Shui. Croyez-le ou  non, ce projet fou a été approuvé par les ministères de la culture de la France et de la Chine. En attendant, les jeans ont fait le tour du monde dans de multiples expositions et se trouvent bel et bien dans les rues de Mougins, pour un certain temps en tout cas.

IMG_8436

Haute gastronomie
Celles et ceux qui connaissent ou ont connu les grandes tables de France, n’ignorent pas que c’est à Mougins que régnât l’un des plus grands cuisiniers qu’était Roger Vergé. Il y eut le Moulin de Mougins qui, par la suite, céda la place à l’Amandier, aujourd’hui sous la baguette de Denis Fétisson qui gère aussi le Restaurant de la Place, quelques mètres plus loin. Etonnamment, le menu « La cuisine selon Roger Vergé (le menu le plus cher) est à 55 euros, et il existe aussi le menu « Musée » à 33 euros, mais, bien sûr, sans les vins. La carte est différente (et les prix aussi) au restaurant La place de Mougins avec un menu « Signature » à 130 euros et un menu « Gourmandise »» à 75 euros. L’un aurait-il pris la « place » de l’autre ?

Texte Erika Bodmer, photos Gérard Blanc

Ruelle, MOUGINSInfos pratiques

Y aller

Genève-Nice avec Swiss et easyJet.

Se loger

Les Rosées, Le Manoir de l’Etang, Le Mas Candille.

Renseignements

www.cotedazurfrance.fr, www.mougins-tourisme.fr

A voir encore

L’église Saint-Jacques-le-Majeur, la chapelle Notre-Dame-de-Vie.
L’antique chapelle Saint-Barthélemy.

 
 
 
 

Share

Laisser un commentaire


+ 3 = 5

Inscrivez-vous ici pour recevoir notre newsletter


 

Cliquez ici