Genève Aéroport
Touristes, si vous saviez...
JE PARS SÉJOURNER

L’Hôtel Paradise, Koh Yao Noi, Thaïlande

Une heure de taxi depuis l’aéroport de Phuket au port d’embarquement et 45 minutes de bateau dans la baie de Phan Nga sont peut-être un rempart contre un afflux de vacanciers de masse sur l’île de Koh Yao Noi. Toujours est-il que le séjour à l’hôtel Paradise n’a rien de commun avec les hôtels des centres touristiques thaïlandais de Pattaya, de Phuket ou de Krabi.

Nous accostons donc au ponton de la petite île de Kho Yao Noi, uniquement dédié à l’hôtel Paradise, lieu de notre séjour. Le seul accès possible en bateau est déjà une condition suffisante pour bénéficier d’un environnement plus intimiste. La chose se confirme: la grande plage ombragée est essentiellement consacrée aux clients de l’hôtel vu sa difficulté d’accès et, avantage non négligeable, les bungalows de l’hôtel sont répartis à flanc de colline dans un jardin à la végétation luxuriante.

Hotel Paradise Koh Yao Noi Thailande
Le slogan adopté par cet hôtel, à savoir «Retour à la nature», est loin d’être galvaudé: grands lézards, grenouilles coassant dans une mare où fleurissent des lotus, oiseaux de toutes les couleurs et écureuils s’ébattant à leur aise. Mais revenons à l’hôtel. Nous avons particulièrement apprécié la nourriture des restaurants, aussi bien les buffets que les repas à la carte, le restaurant-buffet principalement axé sur la cuisine thaïe et le restaurant méditerranéen avec des plats d’inspiration italienne et des fruits de mer. Un petit luxe non négligeable qu’est une langouste grillée sera la cerise sur le gâteau, le tout servi par un personnel d’une amabilité touchante, faisant honneur à la tradition hospitalière thaïlandaise.
Appréciables aussi sont les excursions pédestres ou en kayak, dans les environs, dont une plage déserte à quelques centaines de mètres de l’hôtel, ou encore une visite au village de l’île après une traversée de forêts et de plantations d’hévéas.

Hotel Paradise Koh Yao Noi Thailande
Il faut surtout mentionner une surprise de taille qui attend le vacancier: une colonie de calaos pies d’Orient, cousins des toucans appelés hornbill en anglais. Ils viennent se régaler de fruits dans les arbres qui jalonnent la plage, après 17h30 ou avant 8h: un vrai plaisir que de les voir montrer leurs grands becs.
Un point très positif: La règle de l’hôtel interdisant de poser sa serviette sur une chaise longue pour la réserver.
Peut être améliorée: la connaissance de la langue anglaise de la part du personnel, surtout de la part de la réception, ce qui peut créer des quiproquos.

Texte Gérard Blanc et Erika Bodmer
Photos © Gérard Blanc

Share

Une réponse à  to “L’Hôtel Paradise, Koh Yao Noi, Thaïlande”

  • Caroline Carreras:

    Bonjour, très bel article, il donne envie de visiter ce petit coin de paradis en Thaïlande. J’ai toujours souhaité visiter la Thaïlande, mais peur de me retrouver dans un bain de touristes de masse. Je garde précieusement cet article pour un prochain voyage.

Laisser un commentaire


3 + 6 =

Inscrivez-vous ici pour recevoir notre newsletter


 

Cliquez ici