Touristes, si vous saviez...
CONSEILS AUX VOYAGEURS

Faire ou ne pas faire en Chine

Dylan Fournier de l’agence ad gentes Genève
Se  nourrir  est  important  en  Chine.  Le  repas s’accompagne d’une règle locale de savoir-vivre,  comme  par  exemple,  ne  jamais planter ses baguettes dans le riz: on peut les poser  à  côté  de  son  assiette  ou  sur  des  repose-baguettes qui sont mis parfois à disposition. Autre chose: on ne suce pas ses doigts en mangeant, même si on saisit les aliments avec la main. Ne pas laisser tomber les baguettes, même s’il s’agit de baguettes à usage unique. Rares sont les restaurants qui proposent des fourchettes et des couteaux. Dylan FournierLe repas  chinois  tourne  autour  des  plats  partagés mis à disposition des convives sur la table. Il est impoli de piocher dans des plats à l’autre bout de la table. Ne prenez que ce qui se trouve proche de vous et attendez le moment où des échanges de plats seront effectués. Il est mal vu de donner l’impression de ne pas avoir eu assez à manger. L’usage veut  de  laisser  quelques  aliments  dans  les plats (le plus souvent la garniture), signe que vous avez été bien servi. Par contre, il est autorisé de parler la bouche pleine, de ne pas fermer  la  bouche  en  mangeant,  de  ne  pas se tenir droit ou d’avoir les coudes sur la table. Les Chinois trinquent tout le  temps.  Trinquer  avec  son verre en-dessous de celui de son convive est un signe de respect, sauf si vous êtes le plus âgé. Enfin, on ne partage  pas  l’addition: on invite ou on se fait inviter. Les  Chinois  ne  sont  pas habitués  à  se  serrer  la  main, et  s’embrassent  très  rarement, même entre parents et enfants. On est  libre de se  promener dans  les temples, et il n’est pas toujours d’usage d’enlever ses chaussures. Cependant, il ne faut pas marcher sur les coussins dans les salles de prières. Il faut contourner les pratiquants lors de liturgies et baisser le ton.
Précautions  alimentaires:  Il  y  a  de  l’eau bouillie fournie (tiède) un peu partout dans les  gares  et  les  aéroports.  On  trouve  des containers  derrière  les  comptoirs  des guichets, dans les restaurants, derrière  les  stands  de  marchés, identifiables  par  leurs  gros bouchons de liège. En montrant  une  gourde  ou  un thermos,  on  comprendra vite  que  vous  cherchez  de l’eau  potable.  Ne  pas  boire l’eau du robinet! Avec les autorités ou pendant une négociation: garder le contrôle de soi, même si on peut être offusqué. Ne jamais montrer son impatience ou sa colère. Cela vous ferait perdre la face ou perdre celle de votre interlocuteur. Eviter les blagues au second degré. L’humour européen n’est pas compris en Chine, a fortiori, quand vous ne connaissez pas bien votre interlocuteur.

Share

Laisser un commentaire


8 + = 17

Inscrivez-vous ici pour recevoir notre newsletter


 

Cliquez ici