Touristes, si vous saviez...
DES TRUCS ET DES PLANS / PARCS NATIONAUX

Le parc national de Banff

parc national de Banff

A 120 km de Calgary, dans la province de l’Alberta et au coeur des montagnes Rocheuses canadiennes, se trouve l’un des plus époustouflants paysages montagneux au monde: le parc national de Banff.

Si ce site s’inscrit au sommet du hit-parade des amateurs de ski héliporté, il révèle aussi tout son charme et sa grandeur de fin avril à mi-septembre. Les neiges ont fondu pour la plupart, et il ne reste que quelques névés et les neiges éternelles des grands sommets. Les lacs Moraine et Louise déploient alors toute leur splendeur. Celle du lac Moraine est telle qu’elle a même convaincu la Banque du Canada d’en imprimer l’image sur les billets de 20 dollars.

Les accros de la randonnée en montagne ont le choix du roi pour ce qui est des sujets de découvertes et de paysages. Sur une superficie de 6’641 m2, ils seront amplement servis en glaciers, en murs montagneux, en champs de glace (y compris des lacs parsemés d’icebergs), en forêts de mélèzes, en cascades, en chutes d’eau et en torrents spectaculaires. Les eaux des lacs sont parfois d’un bleu tirant sur le vert en raison des roches que charrient les torrents qui les alimentent.

Au bas des chutes du glacier Bow, parmi les embruns et les grondements de l’eau, vous serez témoin de la naissance d’une rivière. La Bow fait partie du plus grand bassin hydrographique de l’Ouest canadien et commence son périple en eaux de fonte des neiges qui s’écoulent du champ de glace Wapta.

De mai à septembre, toutes les périodes sont favorable pour admirer le parc naturel de Banff, mais il existe, en automne, une très courte période pendant laquelle les mélèzes tournent au jaune vif. Les connaisseurs ne veulent à aucun prix manquer ce grand spectacle de l’été indien.

Pour la petite histoire
La chute Philip Abbot’s Fall, jaillissant du Mont Leffroy pour se jeter dans le lac Louise, fut déclarée comme le premier site touristique de montagne de l’Amérique du Nord en 1896. Après cette distinction, la compagnie Canadian Pacific Railway embaucha des guides suisses pour conduire les touristes sur les sommets des montagnes Rocheuses. Il n’est pas rare de trouver des traces de ces montagnards helvétiques dans les archives, les musées et les livres d’or des hôtels et cabanes de montagne ainsi que des livres retraçant les premières histoires de randonnées ou d’escalades.

Evénements
Depuis le début de son ouverture au tourisme en 1885, la beauté spectaculaire du parc national de Banff a inspiré une légion de peintres, d’écrivains, de photographes et de musiciens. Chacun à sa manière a su interpréter les paysages, jusqu’à inspirer, chaque année au mois d’avril, un festival artistique.

Au temps des Indiens
En 1889, la chute d’un rocher bloqua la ligne du Canadian Pacific Railway près de la ville de Banff. L’ampleur des dégâts laissait pressentir que les passagers allaient être bloqués pendant plusieurs jours. Le directeur de la compagnie fit alors appel à la tribu des Indiens Assiniboine, dits Stoney (peuple de la pierre et de l’eau) pour divertir les passagers par leurs danses et leurs chants. Ce qui n’était, à l’origine, qu’un événement d’une journée devint une habitude et une manifestation annuelle. Elle cessa en 1978 pour reprendre en 2004.

Faune et flore
Comme on s’en doute, la faune et la flore sont rigoureusement protégées. Certes, la rencontre avec un animal sauvage ne se commande pas, mais il n’est pas rare de voir un troupeau d’élans dans une prairie, ou un grizzli en train de pêcher dans un torrent, mais attention: on n’approche pas! Les amateurs d’ornithologie trouveront aussi leur bonheur au lac de Vermillion dans la périphérie de Banff.

Légendes
Il semblerait que le parc de Banff ait droit lui aussi à son homme des neiges, allez savoir… Dans le trading post du lac Minnewanka’s (sorte de relais-boutique au milieu de nulle part), on peut voir la momie d’un être mi-homme mi- poisson, sorte de sirène masculine qui serait sortie du lac. La rumeur dit, qu’en fait, le propriétaire du trading post l’aurait rapportée du Japon et bien d’autres hypothèses encore.

Texte — Gérard Blanc
Photo – Paul Zizka – OT Alberta

 

parc national de Banff

 

Infos pratiques

Y aller

Vol Genève-Montréal-Calgary avec Air Canada, Genève-Reykjavik-Calgary avec Icelandair

Share

Laisser un commentaire


5 + 1 =

Inscrivez-vous ici pour recevoir notre newsletter


 

Cliquez ici