Touristes, si vous saviez...
JE PARS TOUT PRÈS

Interlaken, entre lacs et montagnes

Pôle d’attraction parmi les premières en Suisse, Interlaken, pionnière en matière de tourisme, a su préserver des sites authentiques qui, pour qui sait les trouver, la démarquent des clichés.

Depuis la gare d’Interlaken-Ost, l’avenue Höheweg, lieu de départ historique des pèlerins de Saint-Jacques de Compostelle, s’étire sur plusieurs kilomètres en direction d’Unterseen. Elle est la colonne vertébrale et nourricière de la ville, avec son chapelet d’hôtels toutes catégories, du luxueux palace comme, par exemple, le Victoria Jungfrau, à des hôtels plus modestes, voire même des pensions de famille. Cette avenue est on ne peut plus «touristique» avec les groupes de Japonais qui s’étonnent d’y trouver un jardin japonais proche de l’hôtel Interlaken, Interlakenet se photographient avec la Jungfrau en toile de fond; avec des riches Arabes accompagnés de leurs épouses voilées qui déambulent en poussant un landau, sans oublier de se photographier à chaque occasion. Ne nous voilons pas la face, le monde touristique entier a rendez-vous à Interlaken et ne lésine pas sur les dépenses dans les nombreux magasins qui proposent exactement les produits attendus, clichés peut-être, mais rapport financier appréciable pour les vendeurs, qu’il s’agisse de montres ou autres articles de marque et de luxe, de coucous, de cloches de vaches et de chocolat.

«Central Park» avec vue
Une bonne partie de la Höheweg est la Höhe Matte. Entendez par là une gigantesque pelouse pouvant servir de terrain de jeux, de promenade dominicale et de lieu favori des festivals de musique country (Trucker and Country) ou de rock (Greenfield). On pourrait s’interroger sur cet espace immense laissé non construit dans un lieu où le mètre carré coûterait une fortune à tout entrepreneur immobilier. La raison fut un vote majoritaire du conseil municipal pour le maintien d’un grand dégagement de verdure devant permettre aux habitants et, a fortiori, aux touristes, de bénéficier d’une vue panoramique sans immeuble pour la cacher, sur celle qui est la star de l’endroit, à savoir la Jungfrau, et aussi, instant sublime, le lieu d’atterrissage des nombreux adeptes d’un des sports d’été les plus prisés qu’est le parapente.

Entre les lacs
Un peu compliquée, je l’avoue mais réelle, cette histoire de deux communautés qui se querellèrent souvent: Interlaken et Unterseen. L’une et l’autre ont leur côté pittoresque. InterlakenA Interlaken, il faut s’écarter de quelques pas du Höheweg pour trouver le charme villageois dans ce périmètre campagnard au centre duquel se trouve l’ancien couvent et où sont également réunis le château et l’église du château, lieu bucolique au printemps ou en été lorsque les fleurs sont écloses dans le jardin du château. Une autre image d’Epinal est le vieux casino avec son jardin luxuriant au pied d’une falaise sur le flanc de laquelle on peut deviner (avec de l’imagination) le visage de C. F. Ramuz. Mais l’autre site pittoresque est Unterseen avec la bouillonnante rivière Aare et ses rives bordées de maisons anciennes fleuries (voir surtout la «petite Aare»rappelant Venise), la porte de l’écluse en bois et la Stedtli (vieille ville avec le petit château et l’église paroissiale sur le très typé Stedtliplatz).

Aux premiers temps du tourisme
Interlaken et Unterseen, revendiquent haut et fort leur qualificatif de pionnière du tourisme, preuve en est le musée touristique de la région de la Jungfrau à Unterseen, entièrement consacré aux premiers temps du tourisme mondial qui y ont été vécus, Interlakenavec leur lot de riches Anglais qui se déplaçaient en famille avec chapeaux melons, robes longues pour la dame et serviteurs portant les bagages et cartons à chapeaux. A l’époque, les touristes étaient de rares privilégiés et ne lésinaient pas sur la dépense en logeant dans de grands palaces qui sont encore debout.

Rando oblige
Mais celles et ceux qui se rendent à Interlaken seront prioritairement tentés par des excursions dans les montagnes environnantes ou par des croisières sur les lacs de Thoune ou de Brienz. Au hit-parade: le Jungfraujoch (le sommet de l’Europe) et sur le chemin, la Petite Scheidegg, les grottes de St Beatus, les gorges glaciaires de Grindelwald ou encore le train panoramique du Rothorn à Brienz.

Texte Erika Bodmer
Photos © Gérard Blanc sauf Une © Tourismus Büro Interlaken

Agence spécialisée

Novatours à Lausanne : 021 311 50 40

Share

Laisser un commentaire


cinq + huit =

Inscrivez-vous ici pour recevoir notre newsletter