Touristes, si vous saviez...
JE PARS TOUT PRÈS

A l’autre bout de la Suisse : le val Poschiavo

Le val Poschiavo a beaucoup de traits communs avec l’Italie, et même un peu avec l’Espagne. Situé dans les Grisons, il offre un paysage aux mille contrastes. La région est un petit paradis pour les randonneurs et les adeptes du VTT.

C’est vrai que le val Poschiavo n’est pas la porte d’à côté! Mais si on prend l’avion jusqu’à Lugano, on a déjà considérablement raccourci le parcours.
De préférence au printemps, vous tomberez sans doute sous le charme de cette région tournée vers l’Italie, avec laquelle elle a, d’ailleurs, beaucoup de traits communs. Le bouillant torrent Poschiavo traverse la capitale du même nom, qui a justement troqué son allure de village typique des Grisons contre celle d’un bourg aux demeures cossues comme on en voit en Vénétie.
Certes, on y trouve aussi des maisons grisonnes avec leurs tuiles en ardoise, leurs murs de granit et leurs tas de bois. Reste qu’on est frappé par ces maisons à l’allure vénitienne et, surtout, par ces palais du style espagnol du XIXe siècle.
Une telle richesse architecturale dans un lieu aussi reculé n’est pas le fruit du hasard. C’est la conséquence de l’enrichissement de certains habitants grâce à la contrebande et aux droits de passage entre l’Italie et la Suisse d’une part, et celle de ces autres familles qui s’expatrièrent en Espagne et y firent fortune avant de revenir au pays et de construire ces superbes «palais ibériques» d’autre part.
La place centrale de Poschiavo a ainsi une touche méditerranéenne avec, d’un coté, le palais Albrici, ancienne auberge et relais de Poste, la Casa Torre et la collégiale de San Vittore Mauro avec son église et son ossuaire de l’autre.

Des «marmites» et des «crots»
A défaut d’un éventail important de pistes de ski, le val Poschiavo est le paradis des randonneurs et des adeptes du VTT, tant il est vrai que le choix des paysages est infini.
Saphir dans un écrin de montagnes, le lac Poschiavo est dominé par le clocher romantique de l’église de San Romerio et, à l’extrême pointe, par le charmant village de Mirolago et sa place de galets. Sur la route du col de la Bernina, les marcheurs trouveront aussi les formations géologiques qu’on appelle «marmites», oeuvres d’art naturelles dues à l’érosion glacière. Une échappée vers le sud permet enfin de découvrir les villages de la Prese puis de Brusio. En cours de route, prenez donc cette petite route escarpée de montagne qui conduit à Viano, modèle inviolé du village grison avec ses rues pavées et ses maisons de pierre. C’est dans cette région aussi qu’on peut découvrir les fameux «crots», ces maisons en forme d’igloo, faites de pierres carrées assemblées sans mortier, tels des trulli des Pouilles.

Texte et photos Gérard Blanc

INFOS PRATIQUES

S’informer

Office du tourisme de Poschiavo (081 844 05 71 ou info@valposchiavo.ch). Graubünden Ferien, Alexandastr. 24, 7001 Coire (081 254 24 24).www.valposchiavo.ch, www.graubuenden.ch.

Transport

Le moyen le plus rapide d’arriver à Poschiavo est d’emprunter l’une des deux compagnies aériennes assurant un service régulier sur Lugano depuis Genève, à savoir Darwin Airlines et Flybaboo. Ensuite, la meilleure méthode est de louer une voiture à l’aéroport d’Agno et de rejoindre Poschiavo par l’Italie.

Manger et dormirArtisanat

L’hôtel Albrici, bâtiment historique sur la place Centrale (081 844 01 73) et l’Altavilla, au bord du torrent (081 844 01 67). Le nouveau monastère des Soeurs Augustines (081 844 02 04) est une formule originale et bon marché (réveil par les chants des matines). Bonne cuisine du terroir à l’Albrici e Posta (081 844 01 73). Une expérience sympa est celle de l’auberge paysanne de Miravalle (bifurcation à droite en allant vers Tirano). Fromages des Alpes exquis à la fromagerie de San Carlo (081 844 01 89).

Aménagé en musée, le palais Mengotti abrite un atelier de tissage ouvert au public (081 844 17 46). Autre particularité régionale: la taille du granit pour faire des bijoux ou des objets sculptés (Stone Art, 081 844 17 46).

Share

Laisser un commentaire


1 + = 4

Inscrivez-vous ici pour recevoir notre newsletter