Touristes, si vous saviez...
JE PARS TRÈS LOIN

Victoria falls: les fureurs du Zambèze

Frontière naturelle entre la Zambie et le Zimbabwe, le Zambèze précipite 545 millions de litres d’eau à la minute d’une hauteur de 108 mètres, formant une nappe de brouillard qui s’élève jusqu’à 500 mètres dans le ciel.

La magnificence de cette masse d’eau se jetant avec furie dans cette immense fissure est digne de la distinction d’Héritage mondial décernée par l’UNESCO. Les chutes Victoria peuvent rivaliser sans peine avec celles du Niagara ou d’Iguaçu. Pour les admirer à pied, il n’y a guère d’autre choix que de se munir d’un grand parapluie si on ne veut pas se trouver trempé jusqu’aux os, dès les premières minutes par le grand halo nuageux que l’on voit s’élever à plusieurs kilomètres de distance.

Que d’eau !
Hormis la statue de l’explorateur Livingstone («I presume» comme disait Stanley), le premier homme blanc à avoir découvert le site en novembre 1855, le parc national des chutes Victoria se visite selon un parcours fléché permettant d’admirer les cascades sous tous leurs angles. Plus grandiose encore: un survol en hélicoptère. On prend alors conscience de l’environnement géologique de toute la région, qui, vers l’est, est un labyrinthe de canyons creusés par les méandres du Zambèze. Des mini-croisières sur le fleuve permettent d’ailleurs d’observer une colonie d’hippopotames ouvrant grande leur gueule dans un bâillement salutaire après une longue apnée, ou encore des éléphants venant prendre leur bain.

04_Victoria_FallsChez Les Leylas
Les agglomérations de Victoria Falls (Zimbabwe) et de Livingstone (Zambie), nom donné en mémoire du célèbre explorateur jadis recherché par le journaliste Stanley, se partagent le site touristique. Une incursion en Zambie permet de constater que ce pays touristiquement discret est aussi l’un des plus paisibles d’Afrique. A environ 15 km de la ville de Livingstone, le village de Mukuni offre l’image d’Epinal du village africain avec ses huttes aux toits de paille. Ses habitants de la tribu des Leylas ont conservé un sens inné de l’hospitalité, dont avaient déjà fait preuve leurs ancêtres lorsqu’ils avaient recueilli et soigné David Livingstone, qui était à l’article de la mort.
Pour un certain temps encore, les enfants leylas s’intéressent à vos origines et votre mode de vie plutôt qu’à de la mendicité, comme malheureusement dans bon nombre d’autres villages africains ouverts à la visite. Le chef a tous les pouvoirs mais surtout celui de vous attribuer un guide pour le tour du propriétaire. C’est la réalité de la vie, l’agriculture de la brousse ne paie plus beaucoup et les habitants du village se sont reconvertis dans l’artisanat (surtout la sculpture sur bois) et partent chaque matin vendre leur travail à l’entrée des chutes.

Parcs animaliers
Les rives du Zambèze et du lac Kariba, frontières naturelles entre la Zambie et le Zimbabwe, sont des lieux privilégiés pour observer la faune africaine, 01_Victoria_Fallscar il est une donnée courante qui veut que la faune sauvage africaine affectionne particulièrement les points d’eau. Dans le Zambezi National Parc, les «big five» (lion, éléphant, buffle, rhinocéros, léopard) sont présents, mais les lions et les léopards (comme dans beaucoup d’autres parcs animaliers africains d’ailleurs) sont un peu plus difficiles à rencontrer. Cet endroit est par contre très bien fourni en oiseaux africains en tous genres (grues, hérons, ibis, aigles africains, guêpiers, etc.). Une particularité peu commune ailleurs: les antilopes rouges.

Texte Gérard Blanc
Photos Gérard Blanc, Yvann K-Fotolia, Elzbieta Sekowska-Fotolia

Infos pratiques

Renseignements

Zimbabwe Tourism Authority, www.zimbabwetourism.net

Vols

Genève-Johannesbourg via Zurich avec swiss, via Londres avec British Airways, via Francfort avec Luftahnsa, via Munich avec Lufthansa et South African Airways, via Paris avec Air France, via Istanbul avec Turkish Airlines; ou Genève-Doha-Harare avec Qatar Airways ouGgenève-Dubaï-Harare avec Emirates; puis continuation vers Victoria Falls avec Air Zimbabwe ou Zimbabwe Express. Il est également possible de transiter par Lusaka (Zambie) et de prendre un vol de correspondance jusqu’à Livingstone avec Air Zambia, bien que le nombre de possibilités soit plus grand en passant par le Zimbabwe.

Livingstone

Sécurité

Les services des Affaires Etrangères de la France comme de la Suisse indiquent que la situation sécuritaire au Zimbabwe s’est bien calmée ces derniers temps. Il est toutefois recommandé de rester discret. Le mieux serait encore d’avoir recours à des voyages organisés en groupes. concernant la Zambie, les services du DFAE jugent la situation calme.

Agences spécialisées

Rêves-Afrique, +41 22 300 30 30, www.reves-afrique.ch; Stohler Voyages, +41 22 365 19 80, www.stohler.ch.

Logement

Au cours de ces dernières années, l’hôtellerie a connu un grand essor côté zambien. Quelques suggestions parmi d’autres: Royal Livingstone, www.livingstone-hotel.com; Maramba River Lodge, http://www.maramba-zambia.com; Zambezi Sun Hotel: http://www.zambezi-sun-hotel.com

 

Share

Laisser un commentaire


2 + = 9

Qatar Airways
  • TRAVAUX A LA GARE CFF DE L’AEROPORT DE ZURICH

    Les CFF renouvelleront l’intégralité des voies ferrées de 1 à 4 en gare de Zürich-Flughafen jusqu’à la fin mars 2020. Certaines voies devront être mis...

  • La situation aux Maldives

    Comme bien d’autres pays, les Maldives font l’objet de recommandations de la part du DFAE et du Quai d’Orsay. Dans le cas qui nous intéresse, c’est pr...

  • Nouvelles du ciel au 8 octobre 2019

    Amérique du Nord : French Bee projette de relier Paris à New York-Newark à raison d’un vol par jour, soit un départ de Paris à 14h pour une arrivée à ...

  • Magouille aux miles à Chicago

    Gennady Podolsky, directeur américano-ukrainien de l’agence Vega Travel à Chicago, a été épinglé par la justice étatsunienne pour avoir accumulé frau...

Inscrivez-vous ici pour recevoir notre newsletter