Touristes, si vous saviez...
JE PARS SÉJOURNER

Nord-Vietnam: Le Victoria, hôtel de Sapa et train de luxe

Train Victoria, Vietnam

Sapa supporterais bien la comparaison du « Verbier vietnamien »  pour son accès par une route en épingle à cheveux, son altitude et les résidences secondaires qui y ont été bâties pour les riches habitants de Hanoï qui aiment y prendre le frais en période de fortes chaleurs. Mais la comparaison s’arrête là. Sapa est avant tout le rendez-vous des Hmongs noirs, cette population pittoresque qui vit dans les montagnes environnantes et converge dès les premières heures du jour pour étaler leurs carpettes de laine et y placer leur artisanat, duquel ils tenteront de tirer le meilleur prix possible après de longs marchandages.

C’est à environ à 200 mètres de là, dans les hauteurs de la ville, que trône l’hôtel Victoria. Ce nom lui va comme un gant par l’ambiance assez « british » qui y règne. Tout y est « cosy », avec un brin de colonialisme et beaucoup de bois précieux dans des parquets et les boiseries des murs. Dans le lobby trône une  grande cheminée en pierre sur laquelle ont été accrochés de vieux fusils de chasse, et dans lequel une petite flambée est allumée lorsque la température montagnarde baisse à la tombée de la nuit. Une bibliothèque et un billard complètent le tableau convivial. J’ai beaucoup aimé le jardin très verdoyant composé de bananiers et de buis taillés en pointe. Une terrasse permet de prendre ses repas  dehors si le temps le permet et surtout de jouir d’une vue panoramique sur le Mont Fansipan, le sommet le plus élevé du Vietnam, voire de l’Indochine.
Quant au petit-déjeuner (disons le breakfast), il est un agréable mélange de fruits tropicaux, de viennoiseries à la française et de bacon à la britannique. On a beau bien aimer la cuisine asiatique, on peut néanmoins apprécier de temps à autre un changement de menu et c’est précisément ce que prévoit le restaurant du Victoria qui ne néglige ni la cuisine vietnamienne, ni la cuisine française.

Le nom de l’ex impératrice du Commonwealth, Victoria,  n’est, et de loin, pas réservé à ce seul hôtel, nom qui a été donné à tous les maillons d’une chaîne asiatique. L’un d’entre eux n’est autre qu’une ligne ferroviaire reliant Hanoï à Lao Cai (à deux heures de voiture de Sapa) en huit heures et demie. Sans être comparable aux grands trains de luxe du style Orient-Express, ce train est néanmoins confortable, surtout si on a la chance de trouver de la place dans un compartiment exclusif à deux personnes. Un repas de cuisine occidentale ou traditionnelle vous y est servi dans un wagon-restaurant par du personnel en costume traditionnel. Un tel trajet est plus que bienvenu lorsqu’on connait les aléas de la route et ceci malgré le fait qu’il faille attendre jusqu’à tard dans la soirée pour embarquer et trouver parfois sa voiture avec peine, faute de ne pas connaître le vietnamien, mais tout s’arrange avec de grands sourires. Un regret : Si le parcours de nuit permet de gagner un temps précieux quand le programme est serré, il écarte une attraction de taille qu’est le magnifique paysage exotique propre au Vietnam du Nord.

Texte Erika Bodmer,

photos Gérard Blanc


Share

Laisser un commentaire


+ quatre = sept

Inscrivez-vous ici pour recevoir notre newsletter