Touristes, si vous saviez...
BRÈVES

Saint-Firmin ou les taureaux de Pampelune

Si vous vous trouvez aux environs de Pampelune cet été, il est impératif que vous assistiez aux « sanfermines » (fêtes de la Saint-Firmin). Des milliers de personnes vivent chaque année la poussée d’adrénaline de ces populaires courses de taureaux de rue, immortalisées par Hemingway dans son roman Le soleil se lève aussi. Pendant neuf jours, vêtus du costume blanc et rouge typique, les habitants de la ville et les visiteurs se laissent gagner par l’esprit de fête.

La Saint-Firmin commence le 6 juillet, à midi, heure à laquelle est lancé, depuis le balcon de l’hôtel de ville, le chupinazo ou fusée qui marque le coup d’envoi officiel des fêtes, provoquant l’explosion de joie de la foule rassemblée sur la place. La première course a lieu le lendemain : à 8 heures du matin, les portes du corral de Santo Domingo s’ouvrent, et des centaines de personnes courent devant les taureaux suivant un trajet à travers la vieille ville qui les conduit jusqu’aux arènes.

Tous les jours du 7 au 14 juillet, cette brève et intense course se répète. Elle dure seulement trois minutes sur un parcours de 825 mètres. Les fusées indiquent aux coureurs les différents moments de la course : le premier tir annonce l’ouverture des portes du corral ; le second annonce la sortie de tous les taureaux et le troisième, sur la place, signale l’entrée des taureaux dans les arènes. Le quatrième indique qu’ils ont regagné les torils et que la course est donc terminée.

A cette occasion, un défilé de gigantes et cabezudos (géants et grosses têtes) est organisé tous les matins au centre-ville.

Share

Laisser un commentaire


7 + 1 =

Inscrivez-vous ici pour recevoir notre newsletter


 

Cliquez ici