Icelandair
Touristes, si vous saviez...
BRÈVES

Chikungunya à Saint-Martin

En date du 6 décembre, l’OMS (Office mondial de la santé) a été informé par deux laboratoires médicaux de l’île antillaise de Saint-Martin de cas d’atteinte du virus du chikungunya, une maladie transmise par des piqûres de moustique.

Cette maladie a quelque similitude avec la fièvre de la dengue.

A noter que le chikungunya est rarement fatal et n’est transmis à l’homme que par des moustiques infectés. Les symptômes se caractérisent par une forte fièvre, des maux de tête et des douleurs aux articulations (chevilles, poignets, etc.). Ils apparaissent environ quatre à sept jours après une piqûre de moustique infecté.

Les précautions à prendre sont :

. Etre conscient des risques d’infection par le virus du chikungunya et prendre toutes les mesures pour éviter les piqûres de moustique (lotion anti-moustique, moustiquaires, etc.).

. Eviter les lieux et les heures de prolifération des moustiques.

Les autorités sanitaires de Saint-Martin (côté français comme côté néerlandais) s’appliquent à désinfecter les lieux de reproduction des moustiques.

Share

Laisser un commentaire


deux × 2 =

Genève Aéroport

Inscrivez-vous ici pour recevoir notre newsletter


 

Cliquez ici annoncer sur Je pars