Touristes, si vous saviez...
ILS/ELLES FONT LE TOURISME

Robert Lancup, délégué commercial de la région de Québec

Déjà au cours de ses études, Robert Lancup aimait s’occuper de tourisme, non seulement dans ses divers jobs d’étudiant dans des restaurants ou des hôtels, mais aussi en organisant des voyages pour des clubs d’étudiants.

A 46 ans, Robert Lancup a passé environ 20 ans au service du développement du tourisme au Québec avec, comme premier poste, la promotion de l’Association touristique régionale de la Gaspésie, pour passer à celle de la Manicouagan sur la côte nord du Saint-Laurent. Roger LancupEnsuite, il fut à la base de la création de la région touristique du Québec maritime pour continuer comme directeur du marketing de la Fédération des pourvoiries du Québec (les sites de chasse, de pêche et de villégiature) pour terminer au poste actuel au service de la région du Québec. Les inconvénients de son travail actuel… Eh bien il n’en trouve pas beaucoup. Ses défi s sont, bien entendu, de faire progresser les nuitées touristiques car les partenaires (hôteliers, restaurateurs, pourvoyeurs) sont à l’affût, mais si un légère baisse des nuitées apparaît, il y a souvent des raisons qui l’expliquent. Le Nouveau-Brunswick serait-il un concurrent? Pour Robert Lancup, c’est plutôt un partenaire.

Le côté agréable que trouve Robert Lancup dans son métier est son rôle de promouvoir sur le marché européen des domaines dans lesquels il nage comme un poisson dans l’eau, car ce sont aussi ses passe-temps favoris, à savoir la prêche, la chasse, les sports de neige et, surtout, la rencontre avec les «Premières nations» (entendez les réserves indiennes telles que Hurons, Inous, etc.). Robert Lancup apprécie surtout son rôle de représentation dans les foires et les rencontres professionnelles des pays européens francophones (France, Suisse, Belgique, Luxembourg) et d’accompagner les journalistes et agents de voyages qu’il invite à découvrir son pays. Selon son opinion, cette dernière opération est la plus productive pour faire progresser l’engouement du public européen. Et puis, il a surtout le plaisir de transmettre sa passion quotidienne pour le vélo, la pêche, et les sports d’hiver dans leur ensemble. Vous savez donc tout sur les hobbies de Robert Lancup, mais, pour compléter le tout, sachez qu’il a une «blonde» (compagne) de longue date et Gabriel, son garçon de 11 ans, qui a embrassé la passion du football et du piano, une activité supplémentaire pour Robert qui doit le conduire ici et là.

Autre corde à son arc, il sait comme personne cuisiner les fruits de mer (surtout les crabes et les homards) à la façon gaspésienne, bien sûr…

Gérard Blanc

Share

Laisser un commentaire


5 + = 9

Qatar Airways
  • Nouvelles du ciel au 12 novembre 2019

    Europe : A compter du 17 décembre 2019, la compagnie russe S7 reliera pour la saison d’hiver Genève à Moscou-Domodedovo les mardis, jeudis, samedis e...

  • Tahiti via Vancouver

    Bien qu’elle ne puisse pas l’avouer officiellement, Air France ne peut s’empêcher de constater la réticence de nombreux passagers à transiter via les ...

  • Genève-Aéroport compense le CO2 par l’eau du lac

    Genève Aéroport a signé le vendredi a signé le vendredi 8 novembre 2019 son raccordement au réseau thermique écologique GeniLac des Services industri...

  • Vers un tourisme sans plastique ?

    Le 27 mars 2019, le Parlement européen a voté une mesure contre le plastique à usage unique. Si la chose a peut-être été oubliée au milieu des tonnes...

Inscrivez-vous ici pour recevoir notre newsletter