Touristes, si vous saviez...
JE PARS EN WEEK-END

Edimbourg – Une ville à pied, de nuit Esprits, y êtes-vous?

EDIMBOURG

Halos bleutés, ombres portées… Edimbourg est une ville qui se pratique surtout à pied. En effet, il s’agit ici de battre le pavé… et d’en écouter l’écho feutré, à l’envi, à l’infini.

Chaque pas résonne et semble conter,en arrière-fond, l’histoire de la Old Town, édifiée sur les contreforts d’un volcan. Résolument médiévale, cette partie de la ville en constitue le noyau, une fortification naturelle, un centre-ville étonnant, enivrant, dont les tréfonds se livrent et se délivrent au détour d’une balade entre chien et loup. Ainsi, dans les soubassements de la City Chambers ont été découverts des passages étroits, les closes, restés enfouis pendant plus de deux siècles.

Rencontre surréaliste au détour d’un couloir: une cheminée regorgeant de poupées, offrandes à un fantôme de petite fille qui errerait encore là, quelque part où l’on se raconte, les soirs de brume, des histoires à avoir la chair de poule… Tremblez, vivants, Edimbourg est hantée par ses propres spectres! Et quand ne sonne pas le glas de la tour gothique piquée à vif dans le flanc du château, on ne peut s’empêcher de frissonner… Au retour à la surface, on porte forcément trace de ce passage, et on traverse la ville en imaginant toutes sortes d’apparitions fantomatiques. Car ici, tout prête à la rêverie inquiétante, à l’étrangeté admise, reconnue, et même requise: l’horloge de la gare elle-même est résolument en avance! Et c’est voulu! Elle avance de quelques minutes, certes, mais ces quelques minutes, font toute la différence. Elles incitent le voyageur à se donner le temps de parcourir, à pied, son monde imaginaire. On murmure même que J.K. Rowling, l’auteur de Harry Potter, aurait accouché de son sorcier dans un café de la ville, The Elephant House, d’où l’on a une vue dégagée sur les jardins en contrebas et le château… Château qui surplombe la ville, tel Poudlard, la fameuse école de sorcellerie.

A Edimbourg, le guide se transforme rapidement en grimoire. Seul l’instinct suffit. Car de visite officielle il n’est point question. Il s’agit de humer l’atmosphère. De s’en imprégner. Jusqu’à l’illusion. L’hallucination. Halos bleutés, ombres portées… Sorry, we are closed…

Texte Céline Latscha

Un portfolio de Thierry Porchet





Agrandir le plan

Share

2 Réponses à  to “Edimbourg – Une ville à pied, de nuit Esprits, y êtes-vous?”

Laisser un commentaire

annoncer sur Je pars
  • Suisse-Brésil : la fin des visas

    Selon une information du DFAE, (Département fédéral des affaires étrangères) la Suisse et le Brésil ont formalisé, dans un accord, leur pratique de lo...

  • Nouvelles du ciel au 19 août 2014

    Europe : Wizz Air, compagnie low-cost d’Europe centrale et de l’Est, annonce l’expansion de sa base de Cluj-Napoca en Roumanie. Le transporteur va dép...

  • La Lituanie adopte l'euro

    Selon une information de l’agence de presse BELGA, nous apprenons que, récemment réunis à Bruxelles, les ministres européens des Affaires étrangères o...

  • Israël : Fermeture de l’aéroport d’Eilat

    Selon les conseils aux voyageurs publiés sur les sites web du DFAE et du Quai d’Orsay, il est déconseillé sauf raison impérative de se rendre dans un ...

Inscrivez-vous ici pour recevoir notre newsletter

Votre adresse mail :

 

Cliquez ici