Festval Ambronay
Touristes, si vous saviez...
JE PARS EN WEEK-END

La Cité des Doges à revisiter: Venise du petit large

On ne se lassera jamais de visiter Venise, mais voici un angle nouveau: celui de voir défiler les splendeurs de Venise sous la fenêtre de sa chambre et de glisser d’une île à l’autre de la lagune à bord d’un bateau de croisière à taille humaine.

Les charmes de la lagune de Venise sont bien souvent négligés par les visiteurs du week-end et c’est bien dommage. Pour une prochaine visite, pourquoi ne pas les mettre en tête de votre programme? Bien que plusieurs îles de la lagune aient été malheureusement abandonnées, les principales, à savoir la Giudecca, San Giorgio Maggiore, Murano, le Lido, Burano et Torcello sont encore habitées et offrent un charme infini. Elles furent le centre historique de Venise avant de déménager dans l’archipel Realtine, la Venise actuelle. Parmi elles, les plus pittoresques sont Burano et Murano, des villages de pêcheurs.

C’est à Murano que travaillent les maîtres verriers qui avaient dû s’exiler en 1291 à cause des risques d’incendie. Elle abrite tout naturellement un musée du verre, et on peut voir les fours et les artisans à l’œuvre. Dans les environs, il faut en profiter pour admirer la pittoresque basilique Santi Maria e Donato. Précisons que Murano a inspiré les célèbres contes de fées écrits par Giovanni Francesco Straparola.

Points de repères

Avec ses 177 canaux et ses 400 ponts, Venise est une ville qu’il faut savoir aborder sans s’y perdre. Fort heureusement, il existe des points de repère faciles à mémoriser, tels que la place Saint-Marc, le pont du Rialto, la gare maritime à l’extrémité ouest du Grand Canal et la basilique baroque de Santa Maria della Salute. Mais dès qu’on se lance dans les dédales de l’arrière-ville, on a le sentiment que tous les petits ponts et toutes les places se ressemblent. Il est utile de savoir que les adresses sont composées du nom de la rue et du quartier, ainsi que du numéro civique, trois éléments qui permettent de se situer plus facilement. Reste que la commune a placé des panneaux indicateurs dans les principaux endroits de la ville. Et si vraiment vous vous perdez, il suffit de rejoindre le grand anal et de sauter dans un vaporetto, les fameux taxis qui vous conduiront toujours pas trop loin de la destination que vous aurez choisie.

Burano est l’île de la dentelle

C’est un petit joyau multicolore, un peu comme une Venise en miniature, avec son campanile qui penche, ses canaux et ses ponts. La ville est bordée d’une longue bande de sable de 12 km.

L’ancien quartier juif de l’île de Giudecca et le quartier des pauvres et des ouvriers ont maintenant cédé la place aux artistes et aux écrivains pour son calme et son charme.

Les grands classiques

Vous ne pourrez pas vous empêcher de revoir la place Saint-Marc, d’abord parce qu’elle sera à quelques pas de votre débarcadère, mais aussi parce qu’on ne peut pas se lasser d’admirer sa basilique et son palais des Doges, la base même de l’histoire de Venise, ou encore la Palais des Dogesflèche du Campanile (près de 100 m de haut) et la tour de l’Horloge qui en font l’attrait dont on ne se lasse jamais. A propos, si vous visitez le palais ducal, rendez visite au pont des Soupirs, celui qui a résonné longtemps des plaintes des prisonniers torturés. Ne faites pas l’impasse sur la visite de la basilique. Elle est le symbole indélébile de l’identité et de l’indépendance de la cité. Toute son histoire est intimement liée à celle de la République, de sa fondation jusqu’aux multiples constructions et reconstructions qui aboutirent à son aspect actuel, avec une architecture à prédominance byzantine. Le périmètre de San Marco est aussi celui des magasins, des boutiques, des grands hôtels et des banques. Le long des arcades qui entourent la place, il vaut la peine d’aller boire un cappucino au café Florian, ou à plusieurs autres terrasses situées sur le pourtour de la place. Attendez-vous à ce que la note soit salée. Par contre, plus vous vous enfoncez dans la ville, plus vous trouverez un bon rapport qualité-prix dans les bistrots et trattorias.

Les quartiers

Vous avez déjà été musarder dans les commerces du pont du Rialto, mais avez-vous visité le quartier de San Polo qui l’entoure? On y trouve de nombreuses églises, dont la plus belle architecture revient à celle de San Giaccomo. Les amoureux de théâtre se recueilleront devant la Casa Goldoni – là où vécut le célèbre dramaturge – qui abrite une bibliothèque et un musée sur le théâtre et la commedia dell’arte.

Un autre quartier parfois ignoré est celui du Dorsoduro, réputé comme étant le rendez- vous des intellectuels. C’est là que trône le fameux musée Guggenheim ou, mieux encore, la basilique de Santa Maria della Salute, une pure merveille du style baroque.

Mais avez-vous visité le Campo della pescheria, alias le marché couvert aux poissons? C’est l’un des plus spectaculaires d’Europe, où l’ambiance est à son comble dès son ouverture, avec ses crabes et homards vivants et des étals de poissons de toutes tailles.

Les dénonciations étaient raison…

Si vous visitez le palais des Doges, remarquez, avant d’entrer dans les appartements, la «bouche de lion», cette boîte aux lettres pour les dénonciations anonymes. Il est inscrit dans la pierre: «Dénonciations secrètes contre toute personne qui dissimule des faveurs ou des services, ou qui cherche à cacher ses vrais revenus». Les Vénitiens y déposaient des lettres de dénonciation. Elles n’étaient toutefois pas anonymes et devaient être signées et accompagnées du témoignage d’une deuxième personne pour être prises en compte. Car une enquête sérieuse était alors menée, et il valait mieux avoir dénoncé avec raison. Une autre bocca del leone se trouve à l’église Santa Maria della Visitazione, vers le canal de San Trovaso.

Gondole Canal Venise

La maison de Marco Polo

Cannaregio est le véritable cœur de Venise. Cette zone de commerces et d’activités artisanales occupe tout le secteur nord-ouest de la ville. Marco Polo y aurait habité au N° 5845 du secteur de Corte del Million, de 1324 à sa mort. Le long tracé du canal de la Sensa et la succession régulière des différents éléments urbains (canal, quai, bâtiments, jardins) offrent des perspectives insolites.

Le quartier du Castello donne sur le quai des sept Martyrs. Il doit son charme à son côté populaire. On y trouve la plus grande rue de toute la ville, Rio Terra Garibaldi, toujours animée par ses petits commerces. Enfin, située à l’extrémité orientale de cette zone urbaine, la petite île Saint- Pierre fut la première île habitée de la cité (fin du VIe siècle) parmi toutes celles de la lagune.

Textes et photos Roger Juillerat


Infos pratiques

Y aller

Darwin Airline assure quatre fois par semaine des vols entre Genève et Venise. Un service régulier d’autobus transporte les passagers de l’aéroport Marco Polo à la Piazzale Roma où des bateaux et des taxis nautiques rejoignent la station de votre choix. www.darwinairline.com; easyJet assure trois vols par semaine sur le même parcours.

Formule croisière

La compagnie CroisiEurope organise votre voyage depuis l’aéroport de Genève jusqu’à Venise. Pour rejoindre le bateau Michelangelo, il faut aller à la Stazione Maritima, au bout du quai San Basilio, à la hauteur de la station des vaporettos de Santa Marta. Depuis la gare, prendre la ligne no 41 et 51 et descendre au quai des Sept Martyrs (proche de la place Saint-Marc), là où le bateau est amarré. Au programme de la croisière figurent également Padoue, avec sa fameuse cathédrale de Saint-Antoine et le Prato della Valle, la plus grande place d’Italie et une des plus grandes d’Europe, ainsi que Chioggia, charmante bourgade avec ses pêcheurs et son grand marché.

Renseignements

CroisiEurope Lausanne, 021 320 72 35, www.croisieurope.com; Office du tourisme de la province de Venise, www.turismovenezia.it; le site de la commune, avec des infos sur le fêtes et autres manifestations, comune.venezia.it; et deux excellents sites totalement en français, le premier avec beaucoup de passion à la clé: www.e-venise.com et www.vivre-venise.com

Les guides

Le guide JPM, au format de poche est particulièrement pratique www.jpmguides.com, alors que le guide Voir, Venise et la Vénétie, des éditions Hachette (aussi vendu par Mondo), allie la précision de l’information à l’efficacité des illustrations (dessins et photos), www.guideshachette.com.

Agrandir le plan

Share

Laisser un commentaire


+ 1 = 7

Costa Brava

Inscrivez-vous ici pour recevoir notre newsletter