Touristes, si vous saviez...
EDITO

Après le grounding de Qantas, quel avenir ?

Le conflit qui oppose la compagnie australienne Qantas et les syndicats a pris une nouvelle tournure dans le monde du transport aérien. Dans le bras de fer qui oppose les deux parties, la direction du transporteur a trouvé une nouvelle idée qui risque de faire école : celle d’éconduire le personnel gréviste en lui coupant l’herbe sous les pieds par la suppression pure et simple de 108 appareils dans 22 aéroports du monde, autrement dit, un grounding pur et simple. Entre temps, le gouvernement australien, devant le chaos que cette décision provoquait pour l’ensemble de l’économie australienne est intervenu et les appareils de Qantas se sont remis à voler.

Mouvement d’humeur ou stratégie intelligente ?

Sans prendre partie pour l’un ou l’autre des adversaires du conflit, cette mesure apparaît comme une partie de poker hasardeuse prise par Alan Joyce, le CEO de Qantas.

Tout d’abord, il n’est pas certain que tous les passagers de Qantas approuvent la décision d’Alan Joyce. Ensuite, ceux qui auraient été du côté de la direction de Qantas dans ce conflit se sont eux-mêmes trouvés pénalisés du jour au lendemain. Enfin, que fait-on du personnel non gréviste qui s’est trouvé brusquement interdit de vol ?

Pendant ce grounding, les compagnies aériennes concurrentes (et.

en particulier, les transporteurs asiatiques) se sont frotté les mains en récupérant un grand nombre de passagers non seulement mécontents, mais qui risqueraient de se montrer méfiants vis-à-vis de Qantas, étant persuadés que, dans un cas similaire, elle risquerait d’utiliser les mêmes méthodes à l’avenir.

Au cas où un autre transporteur aurait la « bonne » idée d’imiter, cette exemple entrainerait une méfiance générale envers l’ensemble du transport aérien.

Souhaitons donc que ce cas soit unique et ne se répète pas de la part d’autres compagnies aériennes.

Gérard Blanc

Share

Laisser un commentaire


4 + = 11

Qatar Airways
  • TRAVAUX A LA GARE CFF DE L’AEROPORT DE ZURICH

    Les CFF renouvelleront l’intégralité des voies ferrées de 1 à 4 en gare de Zürich-Flughafen jusqu’à la fin mars 2020. Certaines voies devront être mis...

  • La situation aux Maldives

    Comme bien d’autres pays, les Maldives font l’objet de recommandations de la part du DFAE et du Quai d’Orsay. Dans le cas qui nous intéresse, c’est pr...

  • Nouvelles du ciel au 8 octobre 2019

    Amérique du Nord : French Bee projette de relier Paris à New York-Newark à raison d’un vol par jour, soit un départ de Paris à 14h pour une arrivée à ...

  • Magouille aux miles à Chicago

    Gennady Podolsky, directeur américano-ukrainien de l’agence Vega Travel à Chicago, a été épinglé par la justice étatsunienne pour avoir accumulé frau...

Inscrivez-vous ici pour recevoir notre newsletter