Touristes, si vous saviez...
JE PARS POUR LE SPORT

Les Maldives, paradis de la plongée sous-marine ?

Stéphane Harder est spécialiste de la plongée depuis 17 ans, moniteur CMAS***, PADI, NAUI et ETDS. Il a dirigé le centre de plongée de Vilu Reef de 1998 à 2003 et possède deux bateaux de croisières aux Maldives. Quelles conditions de plongée? Comment se présentent les sites?
Notre interview.

Je pars: Les Maldives justifient-elles leur réputation en matière de plongée sous-marine?

Stéphane HarderStéphane Harder: Les Maldives restent une destination phare au vu de la diversité de la faune et de la flore présentes dans une eau dont la température moyenne est de 28°C. C’est donc un vrai paradis multicolore. Le nombre et l’étendue des différents sites de plongée permettent, malgré le nombre croissant de plongeurs, de faire encore des sorties en petite palanquée en ayant l’impression qu’on est presque seul dans le monde du silence.

JEP: Quelle flore et faune sous-marines y rencontre-t-on plus qu’ailleurs?

S. H.: Il n’y a pas de flore ni de faune endémique aux Maldives. C’est la même que partout dans l’océan Indien. Par contre, l’endroit est idéal pour observer assez facilement des raies mantas, des requins pointes blanches, gris et marteaux, voire même, avec de la chance, un requin baleine.

JEP.: Y a-t-il des sites plus favorisés que d’autres dans l’archipel? (p. e. quels sont les meilleurs coins pour trouver des mantas, des napoléons, des tortues de mer, etc.?)

S. H.:
Tous les sites répertoriés sont équivalents. On trouve assez facilement des raies mantas sur les «stations de nettoyages » (là où elles vont se faire débarrasser de leurs parasites par certaines espèces de poissons). Ces sites se trouvent dans tous les atolls, mais ne sont fréquentés qu’à certaines périodes de l’année, en relation, notamment, avec les courants dominants qui entraînent le plancton, dont les mantas sont très friandes. Les requins gris et pointes blanches se rencontrent généralement dans les passes des atolls, là où le courant est présent. Par contre, les plongées y sont un peu plus difficiles. Tortues, napoléon, raies pastenagues, raies léopard ou aigles et balistes peuvent être observés pratiquement lors de toutes les plongées, mais il serait faux de s’imaginer que l’on va automatiquement voir telle ou telle espèce; c’est la nature qui décidera du spectacle.

Fonds marins

JEP: Quel niveau faut-il posséder pour vraiment avoir du plaisir en plongeant aux Maldives?

S. H.: Les courants sont très souvent présents aux Maldives et certaines plongées peuvent être considérées comme difficiles. Si vous souhaitez participer à des croisières de plongée, mieux vaut avoir un brevet de niveau 2 et une expérience minimum de 30 plongées, car, dans un tel cas, les plongées proposées privilégient des sites où la faune est plus importante et plus grosse, là où le courant peut être assez conséquent. Mais sans cela, les centres de plongée des hôtels proposent des plongées pour tous les niveaux et les débutants y trouvent aussi satisfaction.

Plongeur

JEP: Quels sont les niveaux de sécurité sur place pour les plongeurs? (secours, etc.)

S. H.: Du fait du nombre croissant de plongées et, par conséquent, d’accidents de plongée potentiels, les autorités maldiviennes ont décidé de limiter la profondeur de la plongée à 20 mètres pour les brevets de niveau 1 et à 30 mètres maximum pour tous les autres niveaux. Il est fortement recommandé de ne pas déroger à cette règle, car seulement 2 ou 3 hôtels disposent d’un caisson de décompression.

JEP: Est-il préférable de passer un brevet en Suisse avant de partir?

S. H.: Techniquement il est préférable de passer un brevet en Suisse. Cela évite de perdre du temps sur le lieu de vacances.

Propos recueillis par Gérard Blanc

Lire  aussi

Les Maldives : un repos bichonné



Agrandir le plan

Share

Laisser un commentaire


1 + 3 =

Qatar Airways
  • Nouvelles du ciel au 12 novembre 2019

    Europe : A compter du 17 décembre 2019, la compagnie russe S7 reliera pour la saison d’hiver Genève à Moscou-Domodedovo les mardis, jeudis, samedis e...

  • Tahiti via Vancouver

    Bien qu’elle ne puisse pas l’avouer officiellement, Air France ne peut s’empêcher de constater la réticence de nombreux passagers à transiter via les ...

  • Genève-Aéroport compense le CO2 par l’eau du lac

    Genève Aéroport a signé le vendredi a signé le vendredi 8 novembre 2019 son raccordement au réseau thermique écologique GeniLac des Services industri...

  • Vers un tourisme sans plastique ?

    Le 27 mars 2019, le Parlement européen a voté une mesure contre le plastique à usage unique. Si la chose a peut-être été oubliée au milieu des tonnes...

Inscrivez-vous ici pour recevoir notre newsletter