Illico
Touristes, si vous saviez...
BRÈVES

USA : Bientôt l’avènement du train ?

Aux Etats-Unis, pays du transport aérien, des projets de lignes ferroviaires voient le jour. Serait-ce un revirement de mentalité ?

En août 2019, Donald Trump avait décidé que l’Etat fédéral des USA allait retirer sa subvention de 2,5 milliards de dollars au financement du « Bullet » ou  « California High-Speed Rail » (CAHSR) entre San Francisco et San Diego via Los Angeles.

Il s’agissait d’une vengeance infantile du chef de l’Etat américain (suivie d’un twitter, comme il s’entend) envers le gouverneur démocrate Gavin Newsom  qui avait ouvertement tenté de réunir le suffrage de 16 Etats des Etats-Unis pour contrer le projet de la construction d’un mur à la frontière du Mexique.  L’autre bataille de Donald Trump était aussi de s’opposer à toute action qui aurait, de près ou de loin, défendu la cause écologique.

Dernièrement, deux initiatives ferroviaires entre Los Angeles et Las Vegas et entre Dallas et Houston tendent à prouver que le développement du rail au Nouveau Monde demeure possible.

Branson à la charge : Selon la chaîne NBC, l’administration du comté de Clark, avec Las Vegas comme capitale, vient de donner son feu vert à Virgin Trains USA dont le propriétaire n’est autre que le milliardaire britannique Richard Branson. Il faut avouer que le projet était à l’étude de longue date, mais cette fois-ci, la réalisation est imminente. La liaison ferroviaire reliera la gare de Victorville à environ 80 km du centre de Los Angeles à celle de Las Vegas. L’ouverture de la ligne est prévue en 2023. Le trajet prendra 90 minutes pour un parcours d’environ 300km, soit moins de la moitié du temps le plus  rapide en voiture.  Les locomotives seront exclusivement à propulsion électrique.

Si le projet doit recevoir l’aval final de l’Administration fédérale des chemins de fer, la chose serait néanmoins acquise, l’administration californienne ayant déjà approuvé un budget de 3,5 milliards de dollars, le coût total de l’opération étant estimée à 4,8 milliards de dollars.

Et au Texas : Un autre projet de train rapide  devrait être mise en service début 2026 avec, cette fois-ci, un trajet d’environ 370 km entre Dallas et Houston et qui sera, lui aussi, parcouru en 90 minutes, alors que la longueur du parcours en voiture est estimée à trois heures et demie, voire quatre heures. En période de fort trafic, les navettes partiront toutes les demi-heures.

Gérard Blanc

Sources: NBC News Las Vegas/KPRC-TV Houston/ Las Vegas Review-Journal

Share

Laisser un commentaire


6 + = 13

VT Vacances

Inscrivez-vous ici pour recevoir notre newsletter


 

Lyria