Festval Ambronay
Touristes, si vous saviez...
BRÈVES

Perspectives de transports autonomes au Royaume-Uni

Histoire de prouver aux Etats-Unis, à la Chine ou au Japon qu’ils n’ont pas le monopole en matière de développement  de véhicules autonomes, le Royaume-Uni, par l’intermédiaire de son agence gouvernementale Innovate UK, a octroyé  un investissement de 4,35 millions  de livres sterlings (5,75 millions de CHF) dans un projet concernant les bus et les taxis. Sauf imprévu, c’est en Écosse que sera mené le premier essai. Le choix s’est porté sur  l’opérateur de bus Stagecoach, en collaboration avec ses partenaires Transport Scotland, Alexander Dennis Limited (ADL), Fusion Processing Ltd, ESP Group, Edinburgh Napier University et Université of West England.

Le premier essai d’autobus autonome à étage au Royaume-Uni aura lieu au plus tard en 2021 en Écosse, sur le pont du Forth, entre Fife et Édimbourg. Les autobus autonomes pourront transporter jusqu’à 42 passagers et effectuer jusqu’à 10 000 trajets par semaine entre Fife et Édimbourg.  Une présence à bord sera néanmoins obligatoire en accord avec la loi britannique interdisant tout transport sans intervention humaine.

À Londres,  la société de taxis privés Addison Lee fait aussi des essais de taxis autonomes dans la région de Greenwich. L’entreprise, appuyée par l’État britannique, a pour but de concurrencer Uber, qui a récemment repris ses essais de conduite autonome aux États-Unis.

Share

Laisser un commentaire


5 + 8 =

Inscrivez-vous ici pour recevoir notre newsletter