Thermes de Saint-Malo
Touristes, si vous saviez...
BRÈVES

CFF en route pour l’Hyperloop

L’hyperloop est une technologie venue tout droit des Etats-Unis et dont, peu à peu, les pays européens veulent s’inspirer pour réduire de manière drastique les temps de trajet en train. Le principe réside dans la circulation de capsules sur coussins d’air propulsées par des électro-aimants en forme de solénoïdes. Un compresseur aspire l’air comprimé à l’avant des capsules en mouvement pour alimenter un coussin d’air et réduire le phénomène d’adhérence.

Il n’existe encore aucun tronçon d’essai Hyperloop en Europe, et dans le monde entier, il n’y en a que quelques-uns aux Etats-Unis gérés par la maison Tesla. L’organisation de recherche EuroTube, basée à Zurich, s’est investie en vue de la construction d’un tronçon Hyperloop en Valais. La construction d’un tronçon d’essai à Collombey-Muraz (Valais) devrait commencer au second semestre de l’année 2019 au plus tôt. Pour les CFF, la  commune du Bas-Valais est un site adéquat parce que le terrain y est très plat et présente très peu d’obstacles. Le tronçon d’essai et de recherche sera conçu pour des vitesses allant jusqu’à 900 km/h.

Les CFF comptent en recueillir une expérience importante en matière de construction et d’exploitation. Ils entendent aussi identifier les possibilités d’utilisation de ce nouveau système en prévoyant des trains circulant à des vitesses aussi élevées avec des temps de déplacement considérablement réduits et pouvant créer une réelle concurrence avec le transport aérien.

Avantages et inconvénients : pour l’instant, on n’a pas encore trouvé le moyen de remédier aux problèmes du cloisonnement du tube et des dimensions restreintes qui ne peuvent pas assurer l’évacuation des passagers en cas de problème. Côté dépense d’énergie, la société Eurotube conceptrice de l’Hyperloop, déclare qu’avec la seule électricité comme énergie et en prenant pour base le remplissage de 70% de passagers ne dépensera que le quart de celle dépensée pour le transport par train classique, lui-même dépensant le quart d’énergie déployée pour le transport aérien. À taux de remplissage égal.

 

Gérard Blanc

Share

Laisser un commentaire


8 + 6 =

Inscrivez-vous ici pour recevoir notre newsletter


 

Cliquez ici