Touristes, si vous saviez...
JE PARS FAIRE LA FÊTE

Ambronay 2018 : un festival qui s’annonce cosmique

Chaque année, les murs du  village d’Ambronay et, plus particulièrement ceux de son abbatiale vibrent au son des chœurs, des solistes, de la viole de gambe, du clavecin, du hautbois d’amour, des multiples flûtes à bec, du cornet à bouquin, de l’angélique, de l’orgue positif, de toute la famille des violons, etc.

Cela fait maintenant 38 ans que chaque automne le Centre culturel de rencontres d’Ambronay, qui organise cet événement, se surpasse en invitant les grandes pointures d’une musique figurant en tête des suffrages, non seulement de personnes rompues à la musique baroque, mais aussi d’autres, qui la découvrent et sont envoutées par une expression accessible à tous.

Pour ma part, j’ai eu le privilège d’y avoir assisté à deux reprises, la dernière fois pendant l’édition 2017 et, comme la fois précédente, ce fut un grand bonheur. J’ai vécu un grand moment lors du concert intitulé  l’Héritage de Rameau par l’ensemble Les surprises avec, parmi d’autres œuvres, un extrait des fameuses Indes galantes.  Mais le summum fut, le même soir, l’interprétation fabuleuse de la Messe aux quatre chœurs de Marc-Antoine Charpentier par l’ensemble Correspondance dirigé par Sébastien Daucé, un concert inoubliable avec quatre chorales aux points cardinaux de l’abbaye, sorte de stéréo naturelle sublimée par la merveilleuse acoustique de l’Abbatiale.

Correspondance-montage

Version 2018 :
Je me réjouis déjà d’aller assister le  15 septembre 2018 à l’Oratorio de Haendel intitulé Il trionfo del tempo e del disinganno qui sera interprété par le Freiburger Barockorchester dirigé par René Jacobs. A ce propos, le e magazine www.jepars.ch, organise un déplacement depuis la Suisse pour y assister. Les amateurs sont priés de se signaler en envoyant leur demande à contact@jepars.ch.

Des vibrations cosmiques: Vibrations cosmos est l’intitulé de ce festival qui se déroulera du 14 septembre au 7 octobre 2018 avec de la musique de haut niveau. L’oratorio susnommé sera donc le coup d’envoi de 21 jours de concerts sans discontinuer. Pour relever les principaux événements, on mentionnera, par _DSC8902_L_heritage_de_Rameau_Les_Surprises_&_LNBC_FestAmb_300917_-®_Bertrand_PICHENE-CCR_Ambronayexemple, le Concerto pour violoncelle n°1 de Haydn et la Symphonie d’église du même auteur qui sera interprété par le jeune orchestre de l’Abbaye, le Magnificat de J.S. Bach et & le Dixit Dominus de Haendel, le Nisi Dominus de Vivaldi avec le violoniste et chanteur russe Dmitry Sinkovski  ou encore Opera Sacra, messe en ré de Pergolèse.  A ceci s’ajoutent des concerts parfois insolites, ouvrant la porte à bien des talents internationaux parmi lesquels on citera Les Estrellas Argentinas, chansons populaires argentines du 20ème siècle harmonisées par le célèbre accordéoniste Astor Piazzolla, Bach en hip-hop, une rencontre entre un violoniste et un danseur de hip-hop, Bab Assalam dans un voyage franco-syrien par un ensemble de virtuoses  des chants suaves, ou, encore, le groupe africain composé de trois musiciens originaires du Mali, de Madagascar et du Maroc interprétant des œuvres célestes et poétiques et portant le nom de 3MA Anarouz.

Bien entendu, j’ai omis beaucoup d’autres concerts, mais pour avoir la connaissance du programme complet, et pour réserver vos places, je vous suggère de vous rendre sur le site : https://festival.ambronay.org.

Texte Gérard Blanc
Photos Bertrand PICHENE/PICTORIA

Share

Laisser un commentaire


+ 8 = 17

Inscrivez-vous ici pour recevoir notre newsletter


 

Cliquez ici