Touristes, si vous saviez...
BRÈVES

Connection Service, un plus pour les passagers en transit

Vous est-il déjà arrivé d’atterrir en retard dans un grand aéroport et de manquer votre correspondance après avoir été coincé aux guichets d’immigration et de sûreté ? Pour pallier à cet inconvénient majeur, Christian Draeger, vice-président d’« Expérience client » de Star Alliance, vient de dévoiler le lancement du Connection Service, une innovation majeure qui risque bien d’inciter les passagers à choisir pour leurs déplacements les membres de son groupe.

Sous le nom de Connection Service, l’aéroport de Chicago O’Hare sera le premier à inaugurer une formule qui, ne nous trompons pas, ne sera pas à sens unique. En effet, lorsqu’un passager rate sa correspondance et, de surcroît, ne trouve pas de place sur le premier vol pour sa destination finale, le dédommagement en repas et nuitée d’hôtel peut coûter une fortune à la compagnie aérienne, sans compter les frais de livraison des bagages n’ayant pas suivi.  Donc, ce nouveau système ne pourrait qu’être gagnant pour tous.

Comment ça marche ? Le Connection Service intervient si un vol d’une compagnie de Star Alliance se pose en retard sur l’aéroport de Chicago O’Hare. Un logiciel surveille le délai de correspondance pour les passagers devant emprunter une liaison de l’Alliance après leur atterrissage, et signale tous les cas où un client et ses bagages enregistrés risquent de manquer leur correspondance. Le personnel de Connection Service est alerté dès qu’il y a un tel risque. Il rencontre le passager à son arrivée et prend  les mesures nécessaires pour s’assurer que ce dernier arrive à destination et que ses bagages soient également expédiés. Si la correspondance est impossible, le passager est assisté lors de la réservation de son nouveau vol  (chose qui semblerait d’ailleurs couler de source).  Plus concret, les passagers bénéficiant du Connection Service peuvent utiliser la file Express Connection afin de passer plus rapidement les formalités douanières et d’immigration. Les bagages enregistrés devant être enregistrés à nouveau portent une étiquette spéciale afin d’être traités plus rapidement.

Certes, cela dépend de l’aéroport par lequel vous transitez. 11 aéroports seront concernés parmi lesquels on peut imaginer ceux de Chicago, Francfort, Munich, Zurich, Bruxelles, Copenhague, Varsovie, Bangkok, Istanbul ou Vienne, là où se trouvent les hubs des compagnies comme United Airlines, Lufthansa, Swiss, Lot, Thaï Airways, Turkish Airlines, Austrian Airlines, etc.

Une condition à cela : le passager doit avoir effectué sa réservation sur un seul et même billet.

Si ce service se révèle efficace, on peut supposer que les autres groupes, tels Sky Team et One World en feront autant dans leurs hubs  respectifs si ils ne veulent pas prendre le risque d’être distancés.

Share

Laisser un commentaire


6 + 3 =

Inscrivez-vous ici pour recevoir notre newsletter