Festval Ambronay
Touristes, si vous saviez...
BRÈVES

Blocus aérien sur le Qatar

Selon une dépêche de l’agence saoudienne SPA, le gouvernement de Ryiad (Arabie saoudite) a rompu les relations diplomatiques avec son voisin le Qatar et fermé ses frontières terrestres et maritimes, ceci afin de protéger « la sécurité nationale des dangers du terrorisme et de l’extrémisme ». L’autorité saoudienne justifie son action en déclarant que le Qatar accueillait des groupes terroristes fidèles à Daech dont le but était de déstabiliser la région. De son côté, l’émirat de Bahreïn a fait part de sa même constatation et pris la même décision. Depuis le mardi 6 juin, les compagnies, les compagnies aériennes Emirates, Etihad Airways, Flydubai et Saudia Arabian Airlines ont interrompu leurs vols à destination du Qatar. Les Emirats arabes unis, l’Arabie saoudite, l’Egypte et Bahreïn ont, de plus, fermé leur espace aérien, les frontières terrestres et maritimes avec le Qatar.  Les passagers déjà réservés sur les lignes entre Dubaï et Doha se voient proposer d’autres solutions d’acheminement ou le remboursement intégral de leur billet par Emirates Airlines.  Air Arabia, Flydubai et Saudia Arabian Airlines ont pris la même décision. En réponse, Qatar Airways a annulé tous ses vols à destination de l’Arabie saoudite, les Emirats arabes unis, Bahreïn, le Yemen et l’Egypte « jusqu’à nouvel ordre ». Qatar Airways indique également que les clients affectés par la suspension des vols peuvent soit se faire rembourser leurs billets ou réserver des places vers d’autres destinations. Ce blocus aérien risque de créer des inconvénients pour d’autres vols internationaux en matière de survols des pays impliqués tels les Emirats arabes unis, Bahreïn, le Yemen et l’Egypte.

Share

Laisser un commentaire


+ 4 = 10

Inscrivez-vous ici pour recevoir notre newsletter