L\'Atelier du Voyage
Touristes, si vous saviez...
BRÈVES

Trump : avenir incertain pour le tourisme aux USA

Si l’élu à la Maison blanche ne revient pas sur ses déclarations faites lors de sa  campagne électorale,  l’entrée sera interdite à tout musulman sur le territoire étatsunien et l’entrée des  ressortissants français et allemands sera conditionnée à une surveillance renforcée, Donald Trump ayant traité leurs pays, lors d’une interview à la chaîne NBC,  d’  « infectés par le terrorisme ».

Dans le premier cas, cette décision serait contraire à la Constitution américaine, le premier amendement garantissant  la liberté de religion en affirmant que « le Congrès ne fera aucune loi relative à l’établissement d’une religion, ou prohibant son libre exercice ».

Ces déclarations auraient-elles été de la poudre en l’air ou bien Donald Trump  n’aurait-il pas la moindre connaissance à propos du fonctionnement des contrôles aux frontières ?  On se demande en effet comment les services d’immigration aux USA pourraient en faire encore davantage après la mise en place de l’entrée réservée  uniquement aux personnes munies de passeport biométrique depuis le 1er avril dernier et du système ESTA (Electronic System for Travel Authorization) qui lui permet d’analyser à l’avance les entrées prévues sur son territoire, en plus du contrôle (comme tout le monde d’ailleurs) d’un officier d’immigration dans les postes de frontière, ports, aéroports, etc..

Par contre, la défiance envers toute personne n’étant pas de nationalité nord-américaine risque bien d’avoir un impact général et de décourager toute personne envisageant de se rendre aux Etats-Unis , et de choisir, par conséquent,  une autre destination en attendant que M. Trump révise ses positions.  Une réaction similaire risque également de se déclarer depuis d’autres pays, comme par exemple, l’Amérique latine et même la Chine, suite aux déclarations protectionnistes du future locataire de la Maison blanche. Celui-ci n’a probablement pas dû  mesurer la portée de ses paroles, lui-même propriétaire d’environ quinze hôtels aux Etats-Unis… à moins qu’il ne prévoie de ne le remplir qu’avec des résidents étatsuniens.

Selon un article de l’Echo Touristique (journal professionnel français), Michel-Yves Labbé, président  du Comité « Visit USA » (promotion du tourisme américain en France) a qualifié de « catastrophe en terme d’image » les projets du nouvel élu, ajoutant que cette élection ne pouvait inspirer que du désespoir.

On peut néanmoins déplorer que des Etats comme la Californie ou l’Iowa, qui n’ont pas soutenu Donald Trump, aient à pâtir de cette situation. Les autorités américaines du tourisme s’activent pour dissiper les doutes, mais il demeure que la clientèle touristique venue de France et d’Allemagne risque d’être l’une des cibles principales des contrôles aux frontières du Nouveau Monde si on s’en rapporte à la déclaration faite par Donald Trump sur ce sujet  à la chaîne NBC. La conséquence de cette position est bien connue des milieux de statistiques du tourisme. Tout  attentat,  manifestation d’ordre politique ou catastrophe naturelle, lorsqu’ils sont connus, ont un effet immédiat sur les réservations de voyages.   Pour les touristes français, allemands ou autres, les risques de tracasseries accrues aux postes frontières influenceront certainement leurs projets de voyages. Des sondages faits auprès du public par les médias à grand tirage suisses (p. ex. le Tages Anzeiger) font déjà état de prises de position de la part du grand public.

Le secteur du tourisme  génère aux USA 15,1 millions d’emplois et de rentrées fiscales importantes.  Dans un premier temps, il faut s’attendre à un recul, comment l’analysent la plupart des journaux professionnels du tourisme et la presse quotidienne, y compris en Suisse, en Italie et en Espagne.

Tout dépendra donc de l’évolution de la situation dès que Donald Trump sera en poste y compris un autre facteur d’influence : celui de la fluctuation du cours  du dollar  américain.

Share

Laisser un commentaire


+ 2 = 9

VT Vacances

Inscrivez-vous ici pour recevoir notre newsletter